En Israël, la levée des taxes approuvée sur les légumes la veille de Roch Hachana

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
DES PRODUITS FRAIS sont empilés dans un magasin du marché Mahaneh Yehuda de Jérusalem (crédit photo: MARC ISRAEL SELLEM / THE JERUSALEM POST)

La levée des taxes approuvée sur les légumes la veille de Roch Hachana

La décision annulerait la taxation des concombres et des tomates importés, qui ont respectivement bondi de 60% et 26% des prix récemment.

Le ministre des Finances, Israel Katz, a signé jeudi un ordre d'approbation de l'importation en franchise de divers légumes en Israël jusqu'à fin juillet 2021.

"Cette décision entraînera une baisse immédiate des prix des légumes pour les consommateurs", a déclaré Katz. «Je continuerai à travailler pour réduire le coût de la vie des citoyens».

Katz a été critiqué pour ne pas avoir appliqué une telle décision plus tôt lorsqu'il est devenu clair que le ministre de l'Agriculture Alon Schuster n'avait pas l'intention de la renouveler, comme cela se faisait depuis 2015.

Au lieu d'approuver l'importation en franchise de taxes d'une large gamme de produits, Schuster a autorisé l'importation de mille tonnes de concombres de Jordanie, à condition que les vendeurs indiquent clairement leur pays d'origine, a rapporté The Marker.

Les prix du concombre ont grimpé à 60% au-dessus de leur coût il y a une semaine, les poivrons rouges ont bondi à 34% de plus et le prix des tomates a augmenté de 26%.

Cela survient à un moment où des centaines de milliers d'Israéliens devraient perdre leur emploi en raison de la décision du gouvernement d'appliquer un verrouillage national de trois semaines contre les coronavirus à partir de vendredi.

La décision récente de Katz comprend les légumes mentionnés précédemment, ainsi que les pommes de terre, selon un communiqué de presse au nom du ministère.

La décision signifie que 45 000 tonnes de divers légumes seront importées dans le pays en franchise de taxes.

Dans le passé, une telle décision aurait été prise des semaines avant les fêtes juives pour garantir que les agriculteurs israéliens ne sur factureront pas pendant la période de demande accrue.

Comme il faut du temps pour acheter et transporter des produits frais, il est difficile de savoir quand les consommateurs ressentiront la baisse des coûts lorsqu'ils feront leurs courses. Cependant, il est probable que la baisse des prix se produira après les fêtes

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi