En Israël des livreurs Wolt sous-traitent leurs livraisons à des chômeurs -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
En Israël des livreurs Wolt sous traitent aux chômeurs

Un coursier Wolt est-il passé chez vous récemment?
Avec son vélo électrique et une grande glacière bleue ?
Malgré les apparences, il n'est pas du tout certain qu'il ou qu'elle soit un coursier de l'entreprise.
La pandémie a poussé de nombreuses personnes au chômage, celui-ci se terminera dans 3 mois à peine, en juin 2021, pour le bonheur des restaurants, entre autres, qui attendent avec impatience le retour de leurs cuisiniers et de leurs serveurs.

Cependant, de plus en plus d'Israéliens qui perçoivent ces allocations de chômage sont intéressés à gagner encore plus en endossant la chemise bleue claire de la fameuse entreprise de livraison Wolt.

Et voici comment ils procèdent :  ils utilisent les comptes d'utilisateurs et procèdent aux livraisons à la place des livreurs de l'entreprise officiels.

Pendant les verrouillages, les restaurants ont été fermés pendant de longues périodes et la compagnie de livraisons Wolt a bénéficié d'un avantage certain sur les livraisons à domicile.

Ceux qui voulaient être coursier dans l'entreprise ont dû faire la queue.

La liste d'attente s'est étendue à environ dix mille candidats, et les coursiers qui étaient déjà dans le système ont découvert une opportunité d'échanger leur abonnement d'utilisateur avec d'autres personnes au noir.

Ainsi, au lieu de suspendre leur abonnement, ils ont fait appel à des sous-traitants, qui travaillaient au noir pour eux.

En d'autres termes, ces livreurs transmettent ce droit à d'autres personnes qui reçoivent de l'argent au noir sans avoir été formé par l'entreprise en plus de leur allocation chômage.

Partout sur le Web, il existe des publications de personnes proposant de louer un abonnement utilisateur Wolt.

Les options vont généralement d'un paiement mensuel à un paiement quotidien.

Lors d'une conversation avec KAN, l'un des abonnés a déclaré qu'il proposait de prêter son abonnement moyennant des frais uniques et que le bulletin de paie serait à son nom.
Le "locataire" recevra en espèces l'argent qu'il a gagné.

Tamir Barelko, un entrepreneur dans le domaine de la restauration, a déclaré : "Nous sortons enfin de la grande crise dans le pays, mais il n'y a pas de travailleurs, personne ne veut retourner au travail puisqu'ils perçoivent encore le chômage!"

Il y a des personnes qui ont remporté l'appel d'offres pour le droit de travailler chez Wolt, .
«Ils viennent me voir, prennent les plats à emporter mais ils n'ont pas suivi la formation de l'entreprise.  Au final, ils ne savent pas quoi emporter et ni comment apporter.
Les clients se plaignent:  pourquoi le le produit n'est pas arrivé à temps, service déplorable etc..."

Réponse de Wolt: 

Nous condamnons fermement les cas décrits qui constituent une violation de la loi et sont contraires à la politique de l'entreprise. La société prend de nombreuses mesures de vérification pour empêcher le transfert d'utilisateurs et nous mettrons fin au contrat immédiatement avec les coursiers qui agiront en violation des procédures.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nouspour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi