Quatre faits surprenants sur Elsa, la seconde épouse d'Albert Einstein

Actualités, Contre la désinformation, Culture, International, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Quatre faits surprenants sur Elsa, la seconde épouse d'Albert Einstein

Si vous avez regardé "Genius" sur NatGeo, vous savez qu'une femme très importante a intégré la vie d'Albert Einstein en 1919. Le célèbre physicien a épousé Elsa Lowenthal le 2 Juin 2019, une femme qui a été une aide précieuse pour le scientifique au fil des ans.

La vraie Elsa connaissait assez bien Albert; elle était sa cousine germaine après tout (ce qui n’était pas considéré comme bizarre à l'époque). Et si vous voulez en savoir plus sur elle ...

Elle avait un cerveau pour les affaires.

Albert était un scientifique, stéréotype de la tête dans les nuages - en fait, il a peut-être même inventé le stéréotype - mais Elsa était beaucoup plus pratique. Elle a géré les affaires de son mari et l'a accompagné dans ses voyages autour du monde.

En fait, une grande partie de la renommée d'Albert peut être due au sens aigu des affaires d'Elsa. Venir avec une théorie ou deux changeant le monde peut avoir mis un pied dans la porte de la renommée, mais être sympathique avec la presse et capable de garder la trace des engagements commerciaux est ce qui a poussé la porte ouverte, et Elsa était en grande partie responsable de cela.

Albert et elle étaient amis lorsqu’ils étaient enfants.

Leurs mamans étaient des sœurs, et leurs pères cousins germains, raison pour laquelle tous deux se voyaient beaucoup lorsqu’ils étaient enfants.

Elle a grandi à Hechingen, en Allemagne, mais sa famille visitait Munich, où elle jouait avec son cousin. Elle l'appelait "Albertle", dans son dialecte souabe ((un dialecte germanique de type allemand supérieur alémanique). Ils sont séparés en 1894, lorsqu'Albert quitte l'Allemagne pour suivre sa famille à Milan

Albert Einstein (à gauche) et sa femme Elsa (à droite) sont allés à la première de "City Lights" à Los Angeles en 1931 avec son acteur vedette Charlie Chaplin (au centre). (Photo: Université hébraïque de Jérusalem)

Albert Einstein (à gauche) et sa femme Elsa (à droite) sont allés à la première de "City Lights" à Los Angeles en 1931 avec son acteur vedette Charlie Chaplin (au centre). (Photo: Université hébraïque de Jérusalem)

Elle effrayait les gens exprès.

Albert était inondé d'attentions, qu’il il voulait éviter pour la plupart. C'est là qu'Elsa, d'esprit pratique, entrait en scène. Elle était sa gardienne, et elle effrayait les visiteurs indésirables et les charlatans.

Albert lui écrivait constamment.

Albert voyageait beaucoup, mais il écrivait toujours à Elsa à propose de choses plutôt personnelles. C'est en fait de là que beaucoup des célèbres citations d'Albert sur l'amour proviennent.

"Bientôt, j'en aurai marre de la théorie de la relativité", écrivit Albert à Elsa dans une carte postale en 1921. "Même une telle chose disparaît quand on y est trop impliqué."

Une autre fois, il lui écrivit : « Je dois aimer quelqu’un. Sinon la vie est misérable. Et ce quelqu’un, c’est toi ».

Elsa est morte à l'âge de 60 ans au terme d'une maladie douloureuse, le 20 décembre 1936, dans leur maison de Mercer Street. À sa mort, Einstein a le cœur brisé. Selon son ami Peter Bucky, Einstein aurait pleuré, alors qu'il ne l'avait jamais vu verser une larme auparavant.

Source : fromthegrapevine.com

Copyright: Alliance
Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi