Cette école israélienne a trouvé la poule aux œufs d’or

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Cette école israélienne a trouvé la poule aux œufs d’or

Les élèves du lycée agricole - Ein Kerem du conseil régional de Mateh Yehuda élèvent des cailles dans leur ferme et vendent leurs œufs à des salles de banquets et à des épiceries fines. Les cailles pondent un nombre considérable d’œufs et tous les bénéfices de la vente sont reversés à la ferme.

Ces dernières années, l’élevage de cailles a pris de l’ampleur parmi les étudiants qui ont décidé de s'y atteler dans des conditions naturelles et de commercialiser leurs œufs. Aujourd'hui, ils parviennent à vendre environ 30 000 œufs par an au prix d'un shekel et demi par unité, ce qui signifie un bénéfice de 30 000 NIS par an. Tout l'argent est reversé au profit du département du développement agricole de l'école.

Des oeufs de caille aujourd'hui dans les épiceries fines en Israël

Des œufs de caille aujourd'hui dans les épiceries fines en Israël

"Jusqu'à mon arrivée ici, je n’avais jamais travaillé avec des cailles", a déclaré Liav Karbi, un élève de kita youd (seconde) originaire du Moshav Nes Harim. Nous élevons les poussins jusqu'à ce qu'ils soient adultes. Personnellement, j’ai beaucoup appris sur les cailles et, malheureusement, il n’y a pas beaucoup d’endroits propices à leur élevage. Je pense que nous devons changer cela. "

À l’école, les élèves nettoient, emballent et vendent leurs œufs. "Ils dirigent le projet de bout en bout", explique Zvika Lebrun, directrice de la ferme. "Ils se réveillent à l'aube, nourrissent les volatiles, apprennent tout ce qui est nécessaire à leur croissance et tombent amoureux de l'agriculture."

Niv Wiesel, président du conseil régional de Mateh Yehuda, a déclaré: "Je suis fier de pouvoir offrir à nos étudiants des études d'informatique parallèlement à leur travail dans les domaines de l'agriculture."

Source : Israel HaYom

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi