Des drones israéliens livrent des burgers et des bières aux golfeurs affamés

Actualités, Contre la désinformation, High-Tech, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
about-green-in-golf

Une partie de golf moyenne de 18 trous pour quatre golfeurs dure environ quatre heures. Les sportifs passent beaucoup de temps à affronter le soleil et la chaleur, et à prier pour que la voiturette de ravitaillement passe par là.

Le terrain de golf King’s Walk, à l’extérieur de Grand Forks, dans le Dakota du Nord, a mis au point une solution qui améliore la commodité du consommateur en faisant littéralement tomber la nourriture et les boissons du ciel n’importe où sur le parcours de ses clients.

King’s Walk s’est associé à la start-up israélienne Flytrex, spécialisée dans la livraison de denrées alimentaires et de biens via des systèmes d’aéronefs sans pilote, et EASE Drones, le fournisseur américain de drones, pour lancer le premier système de livraison aux États-Unis.

Flytrex livrera de la nourriture et des boissons au restaurant Eagles Crest Grill du King Walk, qui seront distribués aux clients dans des endroits spécifiques pendant qu'ils font leur parcours.

Yariv Bash, PDG et cofondateur de Flytrex, a déclaré à NoCamels que la société de développement économique de la région de Grand Forks avait «approché la société pour effectuer nos livraisons par drones».

«C’est une belle addition au club», dit-il, en référence au restaurant situé aux 9ème et 18ème étapes du parcours de golf de 18 trous, où les golfeurs dînent généralement après une partie. S'ils ne dînent pas au restaurant, explique M. Bash, ils attendent la voiturette de golf qui traverse le green pour faire la livraison à tous les golfeurs qui ont déjà commandé.

Le nouveau service réduira le temps d'attente et rendra probablement les golfeurs plus heureux. «Vous pouvez obtenir tout ce dont vous avez besoin en quelques minutes», explique Bash.

Afin d’utiliser ce nouveau service, les golfeurs n’ont qu’à ouvrir l’application de commande «Flytrex Golf» et à sélectionner les aliments et boissons qu’ils souhaitent commander. Après avoir choisi des sites de dépôt préapprouvés à proximité, les golfeurs peuvent ensuite passer leur commande et obtenir une confirmation. Le restaurant reçoit la commande, l’emballe et la transmet à un technicien Flytrex qui la charge dans un drone.

«Le personnel n'aura plus besoin de recourir à une méthode de livraison lourde pour apporter aux clients leurs aliments et leurs boissons», a déclaré Flytrex dans un communiqué, «l'application téléphonique fournit au client le statut en cours de la commande en temps réel.  Le drone arrive au point de chute et reste en vol, attendant la confirmation que le client est en position à proximité. Une fois confirmé, le drone fait descendre la commande au sol par l’intermédiaire d’un câble, en utilisant le système «InAir» de Flytrex pour assurer une sécurité maximale. »

Bien que le service soit encore en phase d’essai, et que le projet pilote d’une journée ait été couronné de succès en août, il devrait être lancé officiellement «d’ici à la fin du mois», explique M. Bash.

Le service de livraison de drones est conforme à la législation en vigueur, confirme Bash à NoCamels, citant la partie 107 des règles de la FAA pour les petits avions sans pilote (UAS), qui couvre les règles pour un large éventail d'utilisations commerciales et gouvernementales pour les drones pesant moins de 55 livres.

Des drones israéliens livrent des burgers et des bières aux golfeurs affamés

Des drones israéliens livrent des burgers et des bières aux golfeurs affamés

La FAA a travaillé avec la NASA (National Aeronautics and Space Administration) pour développer un système universel de gestion du trafic aérien pour les drones qui ne sera achevé qu'en 2020.

Les entreprises de drones ont hâte de pénétrer le marché américain alors que les États-Unis ont assoupli leurs réglementations, leur offrant ainsi plus de liberté pour expérimenter leurs systèmes sans pilote dans tout le pays. Les États-Unis ont établi 10 zones de réglementation pour les entreprises afin de tester les services aériens. Ces zones comprennent Raleigh, en Caroline du Nord; San Diego, Californie; Reno, Nevada; Durant, Oklahoma (Nation Choctaw d'Oklahoma); Topeka, Kansas; et Memphis, dans le Tennessee.

C'est le premier des nombreux projets que Flytrex prévoit aux États-Unis, a indiqué la société. En mai, la société israélienne a été sélectionnée pour participer au programme pilote d'intégration des systèmes d'aéronefs sans pilote (UAS) mis en place par la Federal Aviation Administration (FAA) pour étendre les essais de drones commerciaux aux côtés de sociétés telles que Google et Intel, ce qui leur a permis de «travailler en partenariat avec des entités du secteur privé, telles que des opérateurs ou des fabricants de systèmes UAS, pour accélérer l'intégration des systèmes UAS en toute sécurité», a déclaré la FAA dans les 10 zones réglementaires.

Bien qu'accepté dans le programme pilote, Bash a déclaré à NoCamels que la société continuait à finaliser les détails avec la FAA et que Flytrex devrait officiellement livrer des drones aux États-Unis d'ici la fin de l'année.

«Nous sommes heureux que la livraison progresse aux États-Unis», dit-il. «Nous sommes ravis de faire partie du programme pilote de la FAA. Nous savons que cela façonnera l'avenir de la livraison de drones commerciaux. »

Expansion en Islande

Flytrex a déclaré pouvoir gérer les interventions de drones en moins de cinq minutes sur certains des sites les plus reculés. L'un des projets les plus réussis à ce jour est le lancement de son service de livraison de drones à Reykjavik, la capitale de l'Islande, où Flytrex collabore avec AHA, l'une des plus grandes sociétés de commerce électronique du pays depuis l'année dernière, l’une des plus importantes sociétés de commerce électronique du pays depuis l’année dernière dans le cadre d’une phase d’essai limitée.. Actuellement, il suffit à un drone Flytrex  environ quatre minutes et demie pour se rendre à environ 3 km de l'entrepôt AHA dans un endroit désigné de la ville, qui comprend des zones résidentielles et des arrière-cours.

Les 600 drones Matrice peuvent effectuer environ 20 livraisons par jour, mais leur nombre devrait augmenter considérablement, pour dépasser les 100, a déclaré Bash à NoCamels en juillet.

Le système change la vie, a-t-il déclaré, «comme passer du Nokia à l’iPhone».

Flytrex, qui fournit la gestion de la livraison des drones via le cloud, mais ne construit pas de drones réels, prévoit d’intégrer progressivement davantage de matériel dans le cadre du programme au cours des deux prochaines années. Bash dit que la même technologie utilisée en Islande est également utilisée sur le terrain de golf du Dakota du Nord et que le système est extrêmement «agile» avec des paramètres facilement ajustables.

Bash a fondé Flytrex en 2013 avec son partenaire commercial Amit Regev, qui était son colocataire lorsqu'il travaillait pour SpaceIL.

Cette start-up israélienne, co-fondée en 2010 avec Kfir Damari et Yonatan Weintraub, connaît également une année record. La société a récemment annoncé son intention de lancer un vaisseau spatial sur la Lune d'ici décembre et d'atterrir en février 2019. Si cela se produit, Israël deviendra le quatrième pays au monde à effectuer un atterrissage contrôlé sur la lune.

Source : nocamels.com

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi