Israël: les couples lesbiens comptent désormais deux mamans

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: les couples lesbiens comptent désormais deux mamans

Après des années de lutte frustrante , une victoire pour la communauté lesbienne: le Tribunal de la famille de Petah Tikva a statué dimanche que le partenaire féminin d'une femme qui accouche peut être enregistré comme parent dès la naissance.

Le juge Yocheved Greenwald-Rand a accepté l'argument de l'avocate Daniela Ya'akobi selon lequel la reconnaissance dès le moment de la naissance servirait l'intérêt de l'enfant puisque les deux mères auraient l'autorité légale d'intenter des actions en son nom, y compris l’autorisation des soins médicaux, dès le début de la vie de l'enfant.

«Les couples de même sexe sont une vision bénie, et il n'y a pas de place pour leur rendre la vie plus difficile ... Je ne trouve aucune justification à l'opposition de l'État ... La différence entre les familles LGBT et les familles hétérosexuelles n’est pas une « différence significative» justifiant l'application de diverses procédures ... La grossesse est le résultat d'une décision conjointe des deux femmes, qui sont censées élever le bébé ensemble comme deux mères à tous les égards», a déclaré le juge Greenwald-Rand.

L'une des pétitionnaires, Shelly Toporovsky, 32 ans, actuellement enceinte, a déclaré que jusqu'à la décision du tribunal, elle se sentait comme une citoyenne de seconde classe. "Si vous êtes un couple hétérosexuel à l'hôpital, la mère peut simplement déclarer qui est le père, et ils enregistrent immédiatement le bébé comme étant son enfant auprès du ministère de l'Intérieur," a-t-elle dit. "Maintenant, ils devront se comporter avec nous de la même manière.

Un couple de même sexe lors d'une manifestation LGBT pour des droits d'adoption égaux

Un couple de même sexe lors d'une manifestation LGBT pour des droits d'adoption égaux

"Je crains toujours que quelque chose se passe mal mais je suis vraiment heureuse que le juge ait statué en notre faveur", a déclaré Toporovsky à Tazpit Press Service (TPS).

Jusqu'à présent, les couples de lesbiennes devaient obtenir des ordonnances parentales ordonnées par le tribunal après la naissance de l'enfant pour établir le statut juridique du partenaire non biologique en tant que «parent», un processus qui pouvait être long et humiliant.

Les partenaires de même sexe étaient tenues de présenter des preuves qu'elles étaient en couple pendant au moins 18 mois avant d'organiser l'ordre parental, présenter une entente parentale mise en œuvre avant le processus de fertilisation, soumettre la demande dans les trois mois de la date de naissance et fournir la preuve que la partenaire adoptive n'a pas été reconnue coupable de crimes violents ou liés au sexe.

"L'implication de ce verdict est qu'à partir de maintenant un couple peut initier le processus d'adoption avant la naissance et avoir ainsi la possibilité d'enregistrer le partenaire non-biologique comme" parent "au bureau du ministère de l'Intérieur à l'hôpital," a déclaré Daniela Yaakobi dit à TPS. "De cette façon, les deux mères deviendront parents dès le premier jour, y compris pour le congé parental, ce qui évitera un" vide juridique".

Dana Friedman-Avital, qui a accouché il y a un an et qui a dû passer par le long processus précédemment cité, a déclaré qu'elle se félicitait de la décision. "Cette décision me rend très heureuse, je me souviens que suivre toute la procédure d'adoption après la naissance a été très difficile pour moi", a-t-elle déclaré à TPS. «Ma partenaire Rahel voulait être avec notre fils et moi après la naissance, mais comme elle n'était officiellement pas sa « mère », elle ne pouvait pas prendre une semaine de congé, comme le font les nouveaux pères ».

Source : Ynet

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi