Dix mensonges mortels sur Israël

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Dix mensonges mortels sur Israël

Premièrement : Israël tente de changer le statu quo sur le mont du Temple.

Faux . Israël maintient rigoureusement le statu quo sur le mont du Temple. L'année dernière, quelque 3,5 millions de musulmans ont visité le mont du Temple avec 200 000 chrétiens et 12 000 juifs. Seuls les musulmans sont autorisés à prier sur le mont, et les non-musulmans ne peuvent se rendre qu'à des heures précises, qui n'ont pas changé. Bien que le mont du Temple soit le lieu le plus sacré du judaïsme - où Salomon a construit son temple il y a 3 000 ans -, Israël n'autorisera pas de changement du statu quo. Ceux qui tentent de changer le statu quo sont les Palestiniens, qui tentent violemment d'empêcher les juifs et les chrétiens de se rendre même sur un site sacré pour les trois religions.

Deuxièmement : Israël cherche à détruire la mosquée Al-Aqsa.

Faux : Depuis la réunion de Jérusalem en 1967, Israël a vigoureusement protégé les lieux saints de toutes les religions, y compris al-Aqsa. Au Moyen-Orient, où des islamistes militants profanent et détruisent des églises, des synagogues, des sites du patrimoine mondial ainsi que leurs mosquées, Israël est le seul garant des lieux saints de Jérusalem. Les Palestiniens propagent le mythe "Al-Aqsa est en danger" depuis au moins 1929, lorsque l'icône palestinienne, le grand mufti de Jérusalem, Haj Amin al-Husseini, s'en est servi pour inspirer le massacre de Juifs à Hébron et ailleurs. Près d'un siècle plus tard, la mosquée reste intacte, mais le mensonge persiste.
Troisièmement : une récente vague de construction de colonies a provoqué la vague de violence actuelle .

Faux . La construction annuelle dans les colonies a considérablement diminué au cours des 15 dernières années. Sous le Premier ministre Ehud Barak (2000), 5 000 nouvelles unités ont été construites dans les colonies de peuplement; sous le Premier ministre Ariel Sharon (2001-2005), une moyenne de 1 881; sous la direction du Premier ministre Ehud Olmert (2005-08) 1 774. Tous trois ont été salués comme artisans de paix. Qu'en est-il du premier ministre Benjamin Netanyahu (2009-15)? Seulement 1.554. Une surtension.

Quatrième : le président Abbas a déclaré qu'Israël "avait exécuté" l'innocent Palestinien Ahmed Manasra.

Faux : Manasra n'est ni innocent ni mort. Il a poignardé un garçon juif de 13 ans qui faisait de la bicyclette. Manasra a été renvoyé du même hôpital où sa victime continue de se battre pour sauver sa vie.
Cinquièmement : Israël utilise une force excessive pour faire face aux attaques terroristes.Faux: Utiliser la force pour arrêter une attaque au moyen d'une arme à feu, d'un couteau, d'un couperet ou d'un terroriste brandissant une hache constitue une légitime défense. Les policiers israéliens sont soumis à des règles strictes régissant l'utilisation de la force meurtrière, qui n'est autorisée que dans les situations où la vie est en danger. Comment le public américain s'attend-il à ce que sa police réagisse face aux terroristes qui poignardent les passants ainsi que les policiers?

Sixièmement : la violence actuelle est le résultat de la stagnation du processus de paix .

Faux : Israël a connu le pire terrorisme de son histoire lorsque le processus de paix était à son apogée. Le terrorisme palestinien n’est motivé ni par le progrès ni par la stagnation du processus de paix, mais par le désir des terroristes de détruire Israël.
Septièmement : le président Abbas est une voix de modération .

Faux : Abbas a déclaré le 16 septembre qu'il se félicitait de «toute goutte de sang répandue à Jérusalem». Abbas n'a condamné aucun des 30 attaques terroristes perpétrées contre des Israéliens au cours du mois écoulé. Lui et son mouvement du Fatah continuent à utiliser le Web et les ondes pour inciter les Palestiniens à encore plus de violence.
Huitième : Une action internationale est nécessaire pour imposer le statu quo sur le mont du Temple .

Faux . Israël applique le statu quo. La communauté internationale peut apporter son aide de la manière la plus efficace possible en disant la vérité et en affirmant l'engagement démontré par Israël de maintenir le statu quo. Cela peut également aider en tenant Abbas pour responsable de sa rhétorique mensongère concernant le mont du Temple.
Neuvièmement : Si le conflit et la violence persistent, c'est parce que les Palestiniens n'ont pas d'État.

FauxLes Palestiniens ont à plusieurs reprises refusé d'accepter un État-nation pour eux-mêmes s'il s'agissait d'accepter un État-nation pour le peuple juif à ses côtés. En 1937, les Palestiniens ont rejeté le rapport de la Commission Peel appelant à deux États pour deux peuples. en 1947, ils ont rejeté le plan de partition des Nations Unies qui faisait de même. En 2000 à Camp David et à nouveau en 2008, les Palestiniens ont rejeté de nouvelles propositions qui auraient créé un État palestinien. Les Palestiniens ont rejeté la paix avant et après la création d'Israël, avant qu'Israël ait conquis le contrôle des territoires en 1967 et après qu'Israël ait libéré Gaza en 2005. Les Palestiniens ont toujours été plus soucieux de détruire l'État juif que de créer leur propre État. .
Dixième : le terrorisme palestinien est la conséquence de la frustration palestinienne.

Faux : le terrorisme palestinien est le produit de l'incitation à la haine et à la violence de générations en générations. La plus grande frustration des terroristes est qu’ils n’ont pas réussi à détruire Israël. Ils continueront à être frustrés.

Par Ron Dermer  l'ambassadeur d'Israël aux États-Unis
Article de 2015 sur politico.com

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi