Deux truands israéliens vont être extradés du Maroc vers Israël

Actualités, Alyah Story - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Deux truands israéliens vont être extradé vers Israël

Un responsable de la sécurité en Israël a révélé que le Maroc extradera deux truands israéliens aux antécédents de crimes graves et ayant fui vers le Royaume dans le cadre de la « coopération sécuritaire » maroco-israélienne. Le Maroc et Israël n’ayant pas de relations diplomatiques formelles, l’extradition de Golan Avitan et Moshe (Chico) Beit Adah se fera vraisemblablement via un pays tiers, que l’on pense être l’Espagne.

«Nous avons de bonnes relations avec de nombreux policiers du monde entier, en plus de diverses agences de sécurité, qui nous aident à atteindre tous les criminels israéliens fugitifs, où qu’ils se trouvent. Ils pensent que nous les laisserons profiter de la vie et ne pas les toucher, mais ils se trompent », a déclaré un responsable de la police israélienne au journal hébreu Jerusalem Post. Selon la source sécuritaire israélienne, les conditions d’expulsion des criminels ont été convenues il y a environ une semaine lors de la visite d’un policier marocain en Israël pour organiser l’extradition.

Les autorités de sécurité marocaines avaient arrêté, il y a environ un an et demi, « Golan Avitan« , à la lumière des informations fournies par la police israélienne. Les mêmes données indiquent que « Golan Avitan » était l’un des principaux criminels du gang « Yitzhak Aberjil« , qui est considéré comme la plus grande organisation criminelle d’Israël, en plus de ses soupçons dans ce que l’on appelle le « cas 512 « . C’est l’un des événements criminels majeurs les plus importants qu’Israël ait connus.

Selon la source de sécurité israélienne, « Avitan » avait fourni des dispositifs de contrôle à distance pour faire exploser des engins explosifs lors d’une attaque contre un bâtiment servant à échanger de l’argent à Tel Aviv en 2003. L’attaque avait fait trois morts et une vingtaine de blessés. Le criminel avait fui Israël à bord d’un yacht via Ashkelon vers Chypre, puis en Espagne et au Maroc, après que sa peine ait été réduite et transférée en résidence surveillée en Israël. Avitan, fils d’immigrants marocains, a réussi à obtenir la citoyenneté marocaine après s’être enfui dans le pays d’Afrique du Nord en 2018 jusqu’à son arrestation dans une synagogue de Casablanca l’année dernière.

Les mêmes données ont révélé que la personne susmentionnée a pu obtenir la nationalité marocaine et que son épouse et ses enfants l’ont rejoint par la suite et ont également acquis la nationalité. Cependant, la police marocaine a découvert, plus tard, que les deux hommes avaient obtenu la citoyenneté après avoir payé des milliers d‘euros à un réseau israélien qui avait falsifié leurs documents. Le journal israélien a déclaré que les deux criminels en perdraient leur nationalité marocaine après coup et qu’ils encouraient la réclusion à perpétuité.

Quant au deuxième criminel, « Chico », Beit Ada, également d’origine marocaine, il a également obtenu la nationalité marocaine en 2018. Il a purgé deux ans de prison et attendait d’être jugé pour un certain nombre de chefs d’accusation graves lorsqu’il a fui Israël. Il dirigeait un réseau de falsification de documents, et il est également soupçonné dans le cas 512 pour violence et drogue. Les sources israéliennes ont déclaré que les autorités de sécurité marocaines ont pu, récemment, trouver des preuves supplémentaires contre lui et les membres du réseau de faux document.

Israël avait arrêté environ 50 suspects du même gang en 2015, dans le cadre d’enquêtes approfondies visant à résoudre le mystère de l’affaire 512 , qui est liée à un réseau international de trafic de drogue, de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale. Les procureurs israéliens s’attendent à ce que la citoyenneté marocaine d’Avitan et de Beit Ada soit révoquée, un acte qui accélérerait le processus d’extradition.

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi