Des soldats de Tsahal soupçonnés de passer des armes dans les territoires

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des soldats de Tsahal ont aider à faire passer des armes dans les territoires palestiniens

Des soldats de Tsahal ont reçu des pots-de-vin et ont aidé à faire passer des armes en contrebande dans les territoires palestiniens.

À la suite d'une longue enquête menée par les districts du SJ et des FDI, 22 suspects ont été arrêtés, dont des soldats israéliens, des Palestiniens et des Arabes.
Les soldats ont autorisé le transfert d'armes en Israël, en échange de pots-de-vin  "Au lieu de garder l'État vous avez coopéré avec les criminels."

6 soldats de Tsahal ont été arrêtés ce matin (lundi), ainsi que 16 Palestiniens et Arabes, soupçonnés d'exploiter un réseau d'armes et de marchandises de contrebande du territoire palestinien vers Israël.

Le matériel d'enquête, géré par l'unité centrale du district du SJ en collaboration avec l'unité d'enquête interne de Tsahal, indique que le réseau comprenait six soldats de la police militaire postés à trois points de contrôle - Salem Crossing en Samarie, Shaked Crossing (connu sous le nom de Crossing 300) et Baqa Crossing à Grabiya - Et a fonctionné pendant de nombreux mois. Les autres détenus dans cette affaire sont huit résidents des territoires occupés et huit Arabes israéliens.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi