Des abris de bus à Londres affichent des publicités grandeur nature antisémites

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Israël, Pubicité - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
JCDECAUX et les affichages antisémites

Un groupe appelé "London Palestine action" a mis en place ces affiches déplorables dans les abris de bus de Londres.
Ils ne sont ni autorisés ni sanctionnés. Ils ont été signalés à la police, maire de Londres, tfl, et JCDECAUX les propriétaires des abris de bus .

JC Decaux a qualifié les affiches de "vandalisme" et a indiqué que des mesures étaient prises pour les faire enlever.

Affichage antisioniste dans les abris de bus à Londres

Affichage antisioniste dans les abris de bus à Londres

L'Action palestinienne de Londres a posté une série de photos de son arrêt de bus, disant sur les médias sociaux qu'Israël a été "créé par le nettoyage ethnique ; maintenu par l'exclusion ethnique. Israël est une entreprise raciste", ce qui en fait un hashtag sur Twitter.

Une personne interrogée sur lTwitter de l'Action palestinienne de Londres a demandé ironiquement si la fameuse étoile jaune  avec "Juif" au centre, serait la prochaine chose à mettre en évidence.

Un porte-parole du TfL a dit : "Ces annonces ne sont absolument pas autorisées par TfL ni par notre partenaire publicitaire JCDecaux... C'est un acte de vandalisme que nous prenons très au sérieux. Nous avons demandé à nos entrepreneurs d'enlever immédiatement toutes ces affiches."

Cette campagne d'affichage dans les arrêts d'autobus du centre de Londres, déclarant "Israël est une entreprise raciste", a été revendiquée par London Palestine Action.

Les affiches grandeur nature ont été affichées sur des espaces publicitaires existants, appartenant à JC Decaux, dans un certain nombre d'abribus, dont ceux des ponts de Westminster et de Waterloo.

Les affiches ont été posées hier après-midi, le lendemain du jour où les luttes intestines du Parti travailliste au sujet de la critique d'Israël et de l'antisémitisme ont abouti à l'adoption finale de la définition complète de l'antisémitisme de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA).

Le dirigeant syndical Jeremy Corbyn a tenté d'ajouter un avenant à la définition de l'IHRA, sans succès, laissant entendre qu'il était légitime de décrire Israël comme une entreprise raciste.

Mercredi après-midi, les affiches volantes ont été montées et ont été admirées comme "un travail incroyable" par Asa Winstanley, qui écrit la publication anti-Israël l'Intifada électronique.

Il a dit que l'action avait été prise par "le même groupe militant qui a apporté les brillantes "déclarations"et qui ont poussé les politiciens israéliens à l'hystérie en 2016".
Il s'agissait d'une série de publicités placées dans le métro londonien, couvrant des publicités juridiques existantes et  qui déclaraient Israël État d'apartheid.

L'Action palestinienne de Londres a posté une série de photos de son arrêt de bus, disant sur les médias sociaux qu'Israël a été "créé par le nettoyage ethnique ; maintenu par l'exclusion ethnique. Israël est une entreprise raciste"

source cliquez-ici

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi