Daesh brule 2000 ouvrages jugés impies.

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Autodafé géant à Moussoul par l'Etat Islamique

 

Autodafé géant à la Bibliothèque centrale de Mossoul : Daesh brule 2000 ouvrages jugés impies.
Certains datant de plus de 7000 ans! 

.

Selon l’agence Associated Press, courant janvier des combattants de Daesh se sont emparés de la bibliothèque de Mossoul, l’une des plus riche du pays pour en réduire en cendres 2000 livres :science , philosophie ,médecine , cartes , journaux et même livres pour enfants rien n’a été épargné y compris des documents datant de l’époque ottomane….“Ces livres promeuvent l’infidélité à la foi musulmane et appellent à la désobéissance à Allah. Ils faut donc les brûler”, aurait déclaré un combattant à la foule .,.

 

Les fanatiques ne se sont pas arrêtés là: quelques jours plus tard ils ont fait irruption dans la bibliothèque de l’Université de Mossoul et se sont saisis de centaines d’ouvrages qu’ils ont brûlés devant les étudiant .médusés et trop affolés pour réagir….

 

Selon un professeur d’histoire de l’Université de Mossoul qui a souhaité rester anonyme par peur des représailles, les djihadistes ne sont pas à leur coup d’essai ils auraient déjà saccagé de nombreuses bibliothèques : les archives de la bibliothèque sunnite, la bibliothèque – vieille de 265 ans – de l’Eglise latine, le monastère des pères dominicains et la bibliothèque du Musée de Mossoul – contenant des documents datant de 5000 ans avant J-C – auraient été attaqués.
Un état islamique : un état sans science et sans culture !!

Désormais, dans les régions contrôlées par l’EI, le fait de cacher un livre jugé impie est passible de la peine de mort. . « La culture et la science sont les pires ennemis de l’Etat islamique dans la mesure où elles remettent en question tous ses postulats » explique le législateur irakien Hakim al-Zamili.

Depuis le début de l’offensive menée par l’organisation terroriste en Irak et en Syrie, de nombreux sites archéologiques et trésors du patrimoine ont été détruits, sous prétexte d’apostasie ou de paganisme. C’est le cas par exemple de la tombe du prophète Jonas, également à Mossoul, un site archéologique datant du VIIIe siècle avant J-C, qui a été détruit à l’explosif le 24 juillet 2014.
Nathalie Ouvaroff avec Associated Press

 

Vos réactions

  1. fidel-mess@live.fr'Garrido Galvez

    Shalom,
    Tous ceux qui adhèrent à daesh ou ei auraient dû bruler dans ce même feu ! De toutes façons, c’est ce que D.IEU leur réserve pour tous les crimes qu’ ils sont en train de commettre.

    Répondre
  2. mllx.algerie@hotmail.fr'hanuk

    Cette photo est fausse, elle a etait prise a tripoli en 2012, si je ne trompe pas. Ce sont des lybiens qui brulent le coran de khadafi dit le coran vert. Khadafi avait modifier des versets du coran, c’est pour ca que ces gens les brulent. Je pense que vous devez enlever cette photo qui n’a rien à voir avec le sujet, cela vaudrait mieux pour ne pas faire d’amalgame. J’avais vu que bcq d’articles reprennaient cette pboto, on voit là, le manque de recherche, ou juste le fait juste de prendre une photo au hasard où des gens brulent des livres. C’est vraiment honteux, votre metier de journaliste consiste à relayer les bonnes informations aux lecteurs. Pas des mensonges. J’espere que vous ne prendrez pas mal mon commentaire, mon but n’est pas de vous plaisez, loin de là.

    Cordialement Hanuk ♥

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi