Les cuisines juive et israélienne de plus en plus populaires dans le monde

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les cuisines juive et israélienne de plus en plus populaires dans le monde

Les cuisines juive et israéliennes sont très tendance. Par rapport à l'année dernière, les recherches sur Internet pour les recettes de cuisine israéliennes et juives ont augmenté en moyenne de 45%, le couscous, les ptitim, la challah et la salade israélienne étant les plus populaires. Dans la région de New York seulement, les recherches pour les recettes israéliennes comme la tahina, le shawarma et la shakshuka ont augmenté de plus de 100%.

Selon les rapports de Persistence Market Research (PMR) et de Kosher Network International (KNi), en 2017, le marché du kasher a atteint 12 millions de consommateurs, avec une valeur de marché mondiale de 24,14 milliards de dollars. Il reste la revendication de produit la plus populaire sur les produits alimentaires - malgré des augmentations spectaculaires de la marchandise étiquetée organique et sans gluten.

KNi estime qu'en 2025, la valeur totale du marché kasher augmentera de 11,5%, avec une valeur de marché de 60 milliards de dollars.

La vice-présidente du KNI, Deborah Shapiro, a déclaré dans un communiqué que «le panier moyen bihebdomadaire d'un consommateur de kasher coûtait 75 $ ou 200 $ par semaine et seulement 10% de ces paniers proviennent des sections spécialisées kasher. Le reste du panier est rempli d'articles d'épicerie traditionnels qui ont adapté les certifications kasher. Avoir les bons éléments kasher dans votre magasin peut en augmenter les ventes totales ".

La shakshuka, l'une des recettes israéliennes favorites des américains

La shakshuka, l'une des recettes israéliennes favorites des américains

JOYofKosher.com, le site mis en place par le KNI, a connu une augmentation de plus de 100% des consultations des internautes au cours de la dernière année pendant le pic des achats pour les fêtes et de 50% d'une année sur l'autre pendant les saisons creuses, avec une moyenne de 1,5 million de pages vues par mois avec 60% provenant de recherches directes.

Les vues vidéo ont augmenté de quelques centaines de milliers à près d'un million par mois. L'intérêt ne vient pas seulement des États-Unis et d'Israël, mais un fort suivi apparaît aussi au Canada et en Australie. La majorité de ce nouveau public sont des «parents du millénaire» - jeunes adultes avec des enfants appartenant à la tranche d'âge de 25 à 35 ans. Ils comprennent des hommes et des femmes afro-américains, du Caucase et du Moyen-Orient âgés de 25 à 64 ans, prouvant que le kasher n'est plus une catégorie de produits alimentaires de niche.

"Ce qui est surprenant", a ajouté Deborah Shapiro, "est que de nombreux fabricants font face à d’importants coûts afin d’obtenir une certification kasher, mais ne font rien pour faire savoir aux consommateurs que leur produit est kosher. C'est une opportunité de vente ratée envers une base de consommateurs en croissance rapide qui est plus diversifiée que jamais".

Source : The Jewish Press

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi