Où manger de la cuisine iranienne cachère en Israël?

Actualités, Alyah Story, Cacheroute, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Où manger de la cuisine iranienne cachère en Israël?

La cuisine persane combine des influences indiennes, turques et asiatiques, notamment afghanes. Les plats les plus courants sont le Ghormeh-sabzi - un plat à base d'herbes, de haricots et de citron persan ; le Bademjan plat de viande avec des aubergines et des haricots verts; le Seabalu qui comprend des fruits secs et du veau; et le Fesenjan, poulet aux arachides à la sauce à la grenade et au tamarin.

Le Gundi est un autre plat bien connu: des boulettes pouvant être préparées à partir de poulet avec de la farine de pois chiches ou de viande avec du riz et des pruneaux. À propos, bien que le riz indien n’ait été introduit en Iran qu’au XVIe siècle, c’est un ingrédient très important de chaque repas persan.

Les épices les plus courantes dans la cuisine persane sont le safran, la cardamome, la menthe et le basilic, ainsi que la grenade et les fruits secs, qui sont les stars de cette cuisine. La boisson persane la plus célèbre est le Floda, servi à moitié congelé avec de l'eau de rose et de minuscules nouilles de riz. Le kebab persan est également différent de tous les autres kebabs en raison de son assaisonnement spécial et également de la façon dont il est servi - sur du riz, des légumes grillés et une sauce Sub-zi gourmet.

Bien qu'il y ait en Israël pas mal de Juifs venus d'Iran, il n’existe que quelques restaurants persans. Ceux que nous avons trouvé sont accueillants et se feront un plaisir de cuisiner pour vous une variété de plats persans et un certain nombre d’autres restaurants (hummusia, café et même restaurants de chefs), où un menu persan spécial est servi.

Shimshiri

Dans ce restaurant, situé à Nahalat Binyamin, chaque repas commence par un plat comprenant des coupelles de salade de légumes, de persil et d’ail appelé "Sheva Shanim", cuite selon une recette familiale. En entrée, vous pouvez goûter le Gundi Nachodi (20 NIS). Pour le plat principal, il est recommandé de choisir des brochettes, en particulier les gigi-kebabs à base de poulet et assaisonnés de safran (25 NIS).

Le menu comprend également une sélection de plats persans tels que le Ghormeh-sabzi (50 NIS). Le mardi, ils servent un plat spécial appelé "Dizzy". Il s'agit en fait d'un plat d'agneau cuit lentement. Il existe également un plat de farcis, Escharsta -  fourré de légumes, de haricots et de nouilles, et du Sapta Berenji - des « boulettes hérisson » de poulet et de riz nommées en raison de leur apparence unique de hérisson.

Nachalat Binyamin 99 Tel Aviv, 03-6821018, dimanche au jeudi de 12h à 18h, Casher Lemehadrin

Hamitba’h Hakafoul

Une Hoummousiya, qui opère dans le quartier Nahalat Binyamin à Tel Aviv et appartient à Lassi Motahad, dont les parents ont immigré d’Iran avant sa naissance. À la différence d'autres houmoussiyot en Israël, vous trouverez ici un menu composé de plats à base de viande inspirés de la cuisine persane et, qui honore la dynastie iranienne des Motahad.

Entre autres choses, vous pouvez goûter le plat Gigi Taharani - un kebab avec du riz persan et du Ghormeh-sabzi (72 NIS), un plat de Ghormeh-sabzi (65 NIS), du Gondi de poulet avec de la farine de pois chiches rôtie (55 NIS) Il existe également un kebab persan servi avec du Sabzi et du riz (72 NIS).

Nachalat Binyamin 2 Tel Aviv, 03-5108408, dimanche au jeudi de 10h à minuit, le vendredi de 10h à 19h, casher

Floda Parsi

Le floda - une boisson persane sucrée à base d’eau de rose et de nouilles au riz - est l’une des boissons ou desserts préférés de la cuisine persane. Il n’est pas facile de trouver des endroits qui le préparent correctement en Israël, et celui ci, sur le marché d'Hatikvah, est l’un d’entre eux.

Dans ce petit stand, on vous servira cette boisson fraîche, avec des glaçons, depuis un récipient spécial en acier inoxydable, dans un petit ou un grand verre, selon votre choix (pour un petit verre, vous payerez deux shekels et un grand vous coûtera cinq shekels).

Ils proposent également du concentré de grenade, cuit selon une méthode ancienne.

Chanoch 54 Tel Aviv, du dimanche au vendredi de 16h00 à 20h00, cacher

Selimi

Un restaurant familial appartenant aux frères Rami et Kobi Selimi, qui servent un menu régulier toute la semaine. Le mardi et le vendredi, des plats spéciaux persans sont ajoutés et changent chaque semaine.

Ces jours-ci, avant chaque plat que vous commanderez au menu sera servi avec un bouquet de légumes, des radis frais et de la salsa épicée avec des pitas chaudes. Ensuite, vous pouvez choisir entre un plat de riz au sabzi et à la viande avec du Ghormeh-sabzi (50 NIS), un plat de brochettes et un kebab persan, ou bien du riz avec des boulettes Gundi (NIS 45) ou un sabzi végétarien (30 NIS avec du riz). Le vendredi, ils proposent également des plats cuisinés à emporter.

Où manger de la cuisine iranienne cachère en Israël?

Où manger de la cuisine iranienne cachère en Israël?

Nahalat Binyamin 80 Tel Aviv, 03-5188377, dimanche au vendredi de 11h30 à 17h00, casher

Ghormeh-sabzi

Un restaurant persan relativement nouveau qui opère dans la zone du marché Levinsky à Tel Aviv. Le restaurant, créé par Bijan Brakurdari, propose un menu du jour qui comprend des plats persans tels que l’ Ash e rechte, du poulet mariné au safran, des brochettes et trois types de riz et de la viande avec des abricots, du concentré de grenade et de nombreux légumes. Par temps froid, vous pouvez également trouver un plat d'agneau avec des légumineuses, des pois chiches, du citron persan et des tomates entières, que les Perses appellent simplement "Dizzy" (65NIS).

Il est recommandé de goûter ici les galettes de gundi servies dans une soupe fraîche et les plats végétariens qui coûtent entre 30 et 40 NIS. Les repas carnés vous coûteront entre 45 et 60 shekels, un plat de brochettes avec du riz vous coûtera 35 shekels et vous paierez 35 NIS pour un Ash e rechte (soupe de nouilles persane).

Levinsky 47 Tel Aviv, 03-5080709, dimanche au jeudi de 11h à 18h, le vendredi de 11h à 15h, casher

Gohar

Le restaurant "Gohar" opère depuis 18 ans dans la zone industrielle de Kfar Saba et propose des plats authentiques et classiques de la cuisine persane. Rachel Norellian, née à Ispahan (la troisième ville d'Iran), transmet la glorieuse tradition culinaire fascinante, à travers sa cuisine, pour les générations futures.

Au menu, vous trouverez des plats comme la soupe Gondi Barnji; "Dolma" – des farcis persans cuits avec des grenades, des citrons et des pruneaux; du Ghormeh-sabzi; des feuilles de bette farcies de viande et cuites dans une sauce aux raisins verts; du Fesenjan – des parguiot au safran et au citron; de la cuisse d’agneau avec des légumes racines et du vin rouge; du ragoût de bœuf aux betteraves, aux prunes et aux coings dans une sauce à la grenade et de nombreux autres mets persans. Le vendredi, il est également possible d’emporter des plats préparés à la maison pour le week-end.

Rue taass 26 Zone industrielle de Kfar Saba, 09-7664533, dimanche au jeudi de 11h30 à 16h00, le vendredi de 8h00 à 15h00, casher

Baba John

Un restaurant persan relativement nouveau qui a ouvert ses portes il y a quelques mois dans la rue Jaffa à Jérusalem. Le menu est composé de plats tels que le kebab persan et le kebab pakistanais  (29-35 NIS par portion en pita ou 60 NIS pour deux portions sur une assiette), du Gundi (20-30 NIS) et du Kupta Branji (29-35 NIS).

Vous pouvez également y trouver des plats comme le Ghormeh-sabzi (39 NIS), le Horeshte Bamaia (NIS 39), le Gondi et le Horeshte Musma.

Jaffa 220 Jérusalem, 02-6644477, dimanche au jeudi de 11h00 à minuit, casher

Source : Ynet

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi