Crime en Israël : tué par six balles pour avoir bloqué une place de parking

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
La mère de Levy, Rinat Elbaz, est en contact direct avec un officier du renseignement du centre médical de Haïfa, qui l'informe de l'évolution de l'enquête. «Mon fils Matan n'est pas un criminel. C'est un bon garçon, il n'est pas allé avec des femmes mariées et n'a pas joué avec la drogue. Peu m'importe qui l'a tué mais pour quoi. Ce qui a poussé le tueur à tirer six balles sur mon fils. Quelle est la raison"?

Matan Levy a été tué parce qu'il a bloqué la place de parking du suspect.

Matan Levy, un habitant de Kiryat Ata, a été assassiné en mai dernier, et la police a enquêté sur les raisons de ce meurtre qui semble être une simple querelle pour une place de parking.

Selon le suspect, le propriétaire de cette place du parking  un habitant du nord, a estimé que "sa dignité avait été lésée et voulait se venger."

Les enquêteurs de l'unité centrale de la police de Haïfa soupçonnent Matan Levy d'avoir été tué de six balles pour avoir bloqué la voiture d'un habitant du nord du pays.

Il s'agit d'une nouvelle direction d'enquête dans l'affaire qui a été révélée pour la première fois à Mako.

Selon les soupçons, en mai dernier, Matan Levy (23 ans), un habitant de Kiryat Ata, a bloqué avec sa voiture pendant plusieurs heures la place de parking d'un habitant du nord du pays.

Le propriétaire du parking qui a remarqué que la voiture bloquait son parking a mené une enquête et a découvert qui l'avait bloqué.
Il s'est senti insulté et décida de se venger.

L'enquête policière révèle que le suspect du meurtre, apparemment avec un casier judiciaire, est arrivé le 17 mai sur une moto, masqué par un casque  intégral dans le parking près de la maison de Matan Levy, il est descendu de sa moto et a lui tiré six balles à bout portant

Depuis le meurtre, de nombreuses pistes d'enquête ont été examinées et l'affaire a été traitée par l'unité des crimes graves dans la région de Zevulun, à la gare d'Acre et récemment transférée à la place de Haïfa.

La mère de Levy, Rinat Elbaz, est en contact direct avec un officier du renseignement du centre médical de Haïfa, qui l'informe de l'évolution de l'enquête.
«Mon fils Matan n'est pas un criminel. C'est un bon garçon, ni joueur, ni drogué.
Peu m'importe qui l'a tué mais pour quoi.?  Qu'est ce qui a poussé le tueur à tirer six balles sur mon fils. Quelle est la raison?"

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 75 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi