Coronavirus : les propriétaires d'entreprises israéliens en Thaïlande aident les habitants

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
les propriétaires d'entreprises israéliens en Thaïlande aident les habitants

La Thaïlande n'attend plus les Israéliens

Malgré des données encourageantes sur la morbidité, un lent retour à la routine et le projet d'ouvrir les frontières le 30 juin, le rêve de partir en vacances en Thaïlande s'éloigne. L'État insulaire préféré des Israéliens a toujours peur d'une deuxième vague, seuls les hommes d'affaires aisés recevront un permis pour être logés dans des  complexes de luxe

Si vous rêvez de revenir ces prochaines vacances ou au moins à l'automne pour un voyage en Thaïlande, ce ne sera qu'un rêve.

Bien que la Thaïlande ait commencé à revenir à des routines prudentes à Aruna , une enquête commandée par le gouvernement local ces derniers jours a révélé un chiffre décevant pour les Israéliens: plus de la moitié des résidents ne sont pas intéressés par le retour des touristes dans le pays par crainte que cette fois le virus Corona cause la mort de nombreux civils dans le pays. À ce jour, en Thaïlande, compte environ 3 100 patients à Corona (dont seulement 71 sont actifs) et 58 personnes sont décédées du virus.

Selon l'enquête, 54,4% des résidents de la Thaïlande s'opposent à l'ouverture du pays aux touristes, affirmant qu'il est prématuré et  préfère attendre quelques semaines ou mois pour que la situation mondiale devienne claire.

En revanche, 24,2% des personnes interrogées étaient favorables à l'ouverture des frontières de l'État aux touristes pour renforcer l'économie locale et craignaient que la fermeture de l'État ne cause de graves dommages au tourisme et aux entrepreneurs et propriétaires d'entreprises qui vivent de cette industrie dans le pays.

"En Thaïlande, il y a des millions de personnes qui vivent du tourisme et à cause de la crise de Corona, elles sont au bout du rouleau et sans l'aide d'hommes d'affaires et du gouvernement, elles mourraient de faim", a déclaré un Israélien vivant à Pattaya.

"Il y a des dizaines de propriétaires d'entreprise israéliens qui donnent des milliers de paniers de nourriture chaque jour en plus de l'aide du gouvernement. Les habitants ont raison de craindre que l'ouverture rapide des frontières ne provoque une nouvelle épidémie du virus Corona dans le pays et la mort de nombreux civils."

La Thaïlande a été l'un des premiers pays au monde à fermer ses frontières aux touristes, ce qui explique le faible nombre de couronnes mortes et infectées. "Le gouvernement thaïlandais ne veut prendre aucun risque, il est donc prudent. Il y a eu un résumé de l'ouverture de la frontière le 30 juin, mais en raison de la deuxième vague de la Corona qui a commencé dans le monde, l'ouverture sera reportée à une date inconnue", a expliqué un propriétaire israélien 

 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi