Coronavirus/israël: un élève infecté par la Covid-19, une école de Bat Yam ferme ses portes

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
un élève infecté par la Covid-19, une école de Bat Yam ferme ses portes

Un élève infecté par la covid-19, l'école de Jérusalem à Bat Yam ferme

L'école de Jérusalem a fermé ses portes tard dans la matinée (dimanche) après qu'un des élèves eut été trouvé positif pour le virus Corona. Le programme «École de la grande liberté», qui devait ouvrir ce mercredi, est gelé. Dans le même temps, il a été décidé de fermer la bibliothèque municipale, après que certains membres du personnel ont dû entrer en isolement

Des nouvelles restrictions à Bat Yam suite à l'augmentation de la morbidité de Corona dans la ville, l'école élémentaire "Jérusalem" a été fermée ce matin.

Un élève de quatrième année  a été diagnostiqué positif au coronavirus.
À midi, il a également été décidé de fermer la bibliothèque municipale, car l'équipe a été exposée à l'élève et a été invitée entrer en confinement.

Selon les parents, l'élève a reçu un diagnostic positif ce matin. "La mère nous a informés ce matin, après que les élèves soient déjà arrivés à l'école", partage le président du comité, Hanan Peretz.

En sachant cela, le président du comité de parents n'a pas attendu les instructions des autorités et a envoyé un message aux parents que jusqu'à la fin de l'enquête épidémiologique du ministère de la Santé, l'école sera fermée et les parents doivent venir chercher leurs enfants.

"L'enfant a été apparemment infecté par un parent, la classe et les enseignants qui enseignent dans cette classe ont été invités à entrer également en isolement "

Il  n'y avait pas beaucoup d'élèves à l'école primaire, car il y a  une semaine, l'une des assistantes de l'école a été exposée à un patient positif et a été envoyée pour un test corona.
Elle a finalement reçu une réponse négative, mais selon les parents "elle ne voulait plus prendre de risques inutiles et certains n'ont pas envoyé les enfants pour l'instant".

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi