Coronavirus : comment les Israéliens échappent aux contrôles ? -vidéo-

Actualités, Alyah Story, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Coronavirus : comment les Israéliens échappent aux contrôles

Alors  que des milliers d'Israéliens aient été placées à l'isolement en raison d'avis d'informations erronées attestant de leur présence à proximité de patients corona vérifiés, voici maintenant la solution controversée celle d'un étui pour téléphone portable qui empêche la localisation de l'appareil. Mais que se passe-t-il lorsqu'un patient vérifié l'utilise ?

Ces derniers jours, les informations par téléphone de l'ISA a créé pas mal de problèmes, car des milliers d'Israéliens ont été informés à tort qu'ils étaient près d'un patient vérifié et qu'ils devraient être isolés. .

Une annonce sur le réseau a invité les utilisateurs à rejoindre un groupe d'achat pour un produit appelé Pardi Case, un étui pour téléphone portable qui bloque la possibilité de localiser l'emplacement de l'appareil. La coque est composée à 100% de fibres d'acier inoxydable qui, selon eux, bloquent toute absorption de fréquence.
Il convient de noter que même lorsque vous éteignez le téléphone ou le mettez en mode avion, il peut toujours être accessible par les services de renseignements, mais cette coque garantit qu'il est immunisé contre les ISA.

L'étui convient à tous les types d'appareils cellulaires, et dès que l'appareil est inséré dans l'étui toute localisation via votre téléphone est désormais impossible.

Les prix varient de 150 à 250 NIS, tandis qu'en Israël, il existe des sites qui vendent cet étui pour 25 à 50 NIS. Si vous le commandez à l'étranger, son prix peut être entre un et quatre dollars.

Mais cette solution soulève un nouveau problème: si même des personnes isolées ou même des patients vérifiés utilisent cette méthode pour échapper aux tests cellulaires ISA, ils peuvent être un danger pour le public. Lorsque ces mesures technologiques ne font que s'améliorer, l'ISA et l'État devront faire face à un nouveau problème.

Suite à l'annonce publique mardi des centaines de personnes ont porté plainte  pour les fausses notifications ainsi que la perte économique qui l'accompagne.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi