Le judaïsme fascine la Corée du Sud

Actualités, International, Israël, Judaïsme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le judaïsme fascine la Corée du Sud

Bien que la communauté juive de Corée du Sud soit petite, les Juifs qui visitent le pays pour participer aux Jeux Olympiques d'hiver ou y assister n'auront pas à s'inquiéter pour la nourriture casher ou la programmation du Shabbat.

L'émissaire Chabad du pays installera un restaurant pop-up dans le comté de Pyeongchang, site des Jeux olympiques d'hiver de 2018. Pendant les Jeux olympiques, qui débuteront le 9 février, le restaurant temporaire servira trois repas par jour, y compris du bœuf bulgogi de style coréen, des shnitzel (escalopes de poulet panées dont raffolent les israéliens), des hot-dogs et des plats végétariens.

Chabad, un mouvement de sensibilisation orthodoxe hassidique qui envoie des émissaires dans des pays du monde entier, enseignera aussi la Torah et organisera des programmes de Shabbat pour les touristes, journalistes et autres visiteurs, et livrera de la nourriture aux athlètes du village olympique.

"Nous couvrons de grands événements et nous accueillons des centaines d'invités, mais c'est la première fois que nous recevrons autant de Juifs à la fois", a déclaré le Rabbin Osher Litzman de Séoul, où il sert comme émissaire Habad depuis 2008.

Selon Litzman, environ 1 000 Juifs vivent en Corée du Sud. La plupart sont des membres des services américains, des professeurs d'anglais, des diplomates ou des étudiants des États-Unis ou du Canada qui viennent dans ce pays d'Asie de l'Est pour une année ou deux. Litzman et sa famille organisent des dîners de Shabbat au Beit Chabad à Séoul, attirant chaque semaine 40 à 50 participants, et des programmes de haute saison, qui attirent plus de 200 participants. Chabad exploite également un magasin casher et un restaurant à Séoul et expédie de la nourriture casher dans tout le pays via une boutique en ligne.

Pour Litzman, les Jeux olympiques sont un moyens d’atteindre davantage de Juifs et d’élargir le travail de Chabad dans le pays.

"C'est un grand plaisir", a-t-il déclaré. "C'est quelque chose que nous attendions. C'est une excellente opportunité pour nous d'élargir nos services, de nous développer et d'apprendre à accueillir de nombreuses personnes. "

La Corée du Sud accueille les Jeux olympiques d'hiver de 2018 à Pyeongchang. (Chung Sung-Jun / Getty Images)

La Corée du Sud accueille les Jeux olympiques d'hiver de 2018 à Pyeongchang. (Chung Sung-Jun / Getty Images)

Jusqu'à l'ouverture du Beit Chabad en 2008, les seuls services juifs étaient proposés à la base de l'armée américaine dans la capitale, selon un site Web pour les expatriés. Aujourd'hui, le Beit Chabad sert de ressource non seulement aux Juifs mais aussi aux non-Juifs.

"Il y a beaucoup de Coréens qui viennent ici tous les jours. Ils veulent apprendre le judaïsme, acheter de la nourriture kasher, poser des questions, recevoir des conseils », a déclaré Litzman. "Nous les invitons à venir quand ils veulent pendant les jours de la semaine."

"Les Sud-Coréens non-juifs ont diverses raisons de vouloir apprendre le judaïsme", a-t-il dit.

"Certains sont simplement étonnés par le fait que nous avons tant d'ennemis, que nous survivons toujours et que nous prospérons", a déclaré Litzman. D'autres pensent au fait que beaucoup de Juifs ont du succès dans les domaines monétaires, ils essaient de comprendre comment faire de même. "

"D'autres", a-t-il ajouté," veulent apprendre à propos de la Torah ou du Talmud, ou venir parce qu'ils aiment Israël ou ont eu des expériences positives avec les Juifs".

Les Sud-Coréens qui veulent en apprendre davantage sur l'hébreu et Israël ont aussi un autre endroit où aller: le Centre culturel d'Israël à Séoul. Le lieu enseigne l'hébreu et promeut la culture israélienne, organisant parfois des événements avec l'ambassade d'Israël. Fondé en 2000, quelque 3000 étudiants y ont étudié l'hébreu - à la fois moderne et biblique -, a déclaré un représentant dans un courriel. Le centre dispose également d'une bibliothèque d'études juives ouverte au public.

"Le Centre culturel d'Israël travaillera sans relâche pour être un lieu où la culture unique d'Israël est présentée aux Coréens, pour faire naître une amitié significative entre les Coréens et les Israéliens", a déclaré le représentant.

La fascination des Sud-Coréens pour le judaïsme a été largement documentée.

"Chaque famille coréenne a au moins une copie du Talmud", a déclaré en 2011 Young-sam Ma, l'ambassadeur coréen en Israël. "Les mères coréennes veulent savoir comment tant de Juifs sont devenus des génies."

Beaucoup de Sud-Coréens ont une vision positive d'Israël. Quelque 800 Sud-Coréens vivent dans l'État juif, et beaucoup d'autres s'y rendent pour étudier l'hébreu et la Bible. La plupart de ces enthousiastes sont attirés par Israël en raison de leurs croyances religieuses en tant que chrétiens évangéliques. Le christianisme est la plus grande religion organisée en Corée du Sud, avec près de 30% de la population s'identifiant comme chrétienne.

Contrairement à de nombreux émissaires Chabad, Litzman a déclaré que lui et sa famille n'ont pas à faire face aux problèmes d’insécurité et à l'antisémitisme.

"Nous nous sentons bénis d'être dans un tel pays où il y a de l'admiration pour les Juifs et spécialement pour Israël", a-t-il dit, "et en général, la Corée est un pays très sûr".

Source : jta.org

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi