Convergence sur le rôle de la France au Proche-Orient pour les trois principaux candidats

Actualités - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Convergence sur le rôle de la France au Proche-Orient pour les trois principaux candidats

PARIS, le 16/04/07 - Ségolène Royale, François Bayrou et Nicolas Sarkozy estiment tous les trois que la France doit participer à la recherche d'une paix israélo-palestinienne, dans le numéro à paraître jeudi de Tribune Juive.

Enfin, les trois candidats sont déterminés à lutter contre l'antisémitisme. "Quand on touche à un juif on touche à la République", souligne "Je défendrai avec la même énergie le droit d'Israël à vivre en sécurité et le droit des Palestiniens à disposer d'un Etat", déclare M. Sarkozy au mensuel de la communauté juive. Pour lui, Paris doit avoir un "discours de franchise": dire aux Israéliens qu'il faut faire "les concessions nécessaires pour permettre aux Palestiniens d'établir un Etat viable" et aux Palestiniens que "l'existence et la sécurité de l'Etat d'Israël ne sont pas négociables et que rien ne peut justifier la violence".
 
Selon le candidat de l'UMP, la France doit agir de concert avec l'Union européenne dans la région, tandis que sa rivale Ségolène Royal propose que la France prenne "l'initiative d'une conférence internationale" en vue d'une paix durable. Cette paix doit reposer sur "la sécurité pour Israël et le droit des Palestiniens à un Etat viable". Tout comme M. Sarkozy, elle juge que "la France doit aussi pouvoir parler avec franchise".
 
Estimant que la France est "la première puissance politique de Méditerranée" et qu'elle entretient de "bonnes relations avec Israël mais aussi avec les pays arabes", M. Bayrou juge qu'elle peut aider à la recherche d'accords de paix en ayant "une attitude équilibrée entre les uns et les autres". Il veut que l'UE soit "plus présente dans cette région". Le candidat UDF veut également "mettre tout en oeuvre pour permettre l'entrée d'Israël dans l'Organisation internationale de la Francophonie". Cela permettra aux Arabes et Israéliens de "se rencontrer, échanger et construire".François Bayrou qui veut faire appliquer la loi "avec toute la rigueur nécessaire".
 
Ségolène Royal veut "des condamnations morales et judiciaires qui doivent être exemplaires", mais aussi faire prendre conscience aux lycéens de la spécificité de la Shoah et instaurer "une pédagogie de la mémoire". Pour Nicolas Sarkozy, "contre le racisme et l'anti-sémitisme, il n'y a qu'un seul axe d'action possible: éduquer, condamner, réprimer".

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi