Comment protéger vos enfants quand vous n'êtes pas avec eux?

Actualités, International, Israël, Le coin des enfants - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Comment pouvez-vous protéger vos enfants quand vous n'êtes pas avec eux?

Comment pouvez-vous protéger vos enfants quand vous n'êtes pas avec eux? C’est une question qui obsède tout parent parfois jusqu’à en perdre le sommeil.

Comment traverser la route en toute sécurité, éviter de parler aux étrangers - ce sont des leçons toutes relativement simples mais d'une importance vitale pour la sécurité des enfants que tout parent devrait apprendre à leurs enfants.

Mais un sujet beaucoup plus difficile à aborder est la question de l'abus sexuel. Selon le rabbin Yakov Horowitz - un éducateur et auteur de Let’s Stay Safe! – connaitre le «danger de l'étranger» ne suffit pas nécessairement pour protéger les jeunes enfants contre les prédateurs.

"Malheureusement, la plupart des gens qui abusent des enfants sont des gens qu’ils connaissent très bien", a noté le rabbin Horowitz.

Le livre sur la sécurité des enfants a été vendu à 30.000 exemplaires en anglais et 5000 en yiddish, et a reçu l'appui de plusieurs rabbins leaders aux États-Unis et en Israël. Ces mêmes rabbins lui ont maintenant demandé de traduire le livre en hébreu, car c’est outil essentiel pour permettre aux parents de protéger leurs enfants.

Rabbin Horowitz a également produit une mini-série YouTube (en anglais) fournissant des conseils sur l'éducation de la sécurité des enfants.

 

Le livre illustré donne quelques leçons très simples, en informant les enfants de l'importance de ne pas garder de secrets pour leurs parents - même si quelqu’un qu’ils connaissent le leur a demandé et de leur faire prendre conscience de la différence entre «un bon et un mauvais attouchement. "

Une des leçons centrales pour les enfants est que «votre corps vous appartient», et qu’ils sachent que les parents seront toujours là pour eux, s’ils ressentent le besoin de leur parler.

Pour les parents, il s’agit de leur donner les moyens pour aborder efficacement un sujet sensible, dont beaucoup n’ont aucune idée comment l’aborder avec leurs enfants.

«La recherche montre que même une seule conversation avec les enfants, donne aux enfants six à sept fois plus de chances de se défendre, si quelqu'un les aborde," le rabbin Horowitz dit Arutz Sheva.

«Les parents pensent souvent : Nous ne voulons pas enseigner à nos enfants, nous voulons les protéger, les garder purs. » Le problème est que les enfants qui sont extrêmement protégés sont très vulnérables parce que ... il est beaucoup plus facile pour les prédateurs [] de prendre pour cible un enfant qui ne sait rien sur rien".

Le livre est étonnamment coloré et évite les approches alarmistes - reflétant une vaste expérience du rabbin Horowitz comme un éducateur.

livre Let's stay safe

«Les enfants ne se souviennent pas des choses quand ils sont effrayés," a-t-il dit.

"La raison pour laquelle le livre est si efficace est que les prédateurs, pédophiles ont peur des enfants qui ont été éduqués, et ils font des choses pour savoir quels enfants parlent à leurs parents régulièrement, quels enfants connaissent leur droit quant à leur corps, et les pédophiles restent d'habitude loin de tels enfants. "

Le rabbin Horowitz dit qu'il a reçu 50 appels individuels et des courriels de personnes lui disant que son livre a sauvé leurs enfants d’abus sexuels.

"C’est incroyablement enrichissant et très émouvant de savoir que vous pouvez vraiment sauver la vie d'un enfant simplement en leur parlant et en les éduquant ainsi", a-t-il dit.

«Il est important que les parents se sentent responsabilisés.

"Tous les parents devraient savoir qu’ils peuvent le faire - tout ce qu’ils doivent faire est de savoir comment le faire et d’avoir les bons outils."

Source :arutz 7

Copyright Alliance.

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi