Comment opèrent les barons de la drogue en Israël

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Comment opèrent les barons de la drogue en Israël

200 millions de shekels c'est le prix de la vente de la plus grande route de trafic de drogue en Israël.

C'est la  plus grande ligne de trafic de drogue en Israël, qui opère de la frontière israélo-égyptienne à la frontière libanaise, elle a été  récemment vendue pour 200 millions de shekels à des criminels  de la diaspora bédouine en partenariat avec plusieurs organisations criminelles de haut rang opérant dans la région de Sharon et dans le nord d'Israël.

Dans le passé, avant la construction de la clôture frontalière, cette route été considérée comme valant plusieurs milliards de shekels, mais, depuis la construction de la clôture frontalière avec l'Égypte, sa valeur a considérablement baissé.

Malgré cela, des criminels de haut rang de la diaspora bédouine l'ont récemment acquise elle relie la frontière égyptienne à la frontière avec le Liban en partenariat avec plusieurs membres importants d'organisations criminelles.

Cette voie de contrebande permettait le passage de plusieurs milliard de shekels chaque année.

Elle a atteint son apogée, avant la construction de la barrière frontalière avec l'Égypte, Ses  précédents propriétaires ont fait passé, grâce à elle ,environ cinq milliards de shekels de contrebande de haschich, de marijuana et de cocaïne.

Jusqu'à récemment, la route  appartenait à l'un des principaux passeurs en Israël , qui exploitait six grands réseaux de contrebande le long de la frontière.

«La construction de la barrière frontalière avec l'Égypte a nui à sa rentabilité et a entraîné de lourdes pertes s'élevant à des centaines de millions de shekels pour ses propriétaires. ", Explique un policier.

"Aujourd'hui, c'est une ligne beaucoup moins rentable qu'avant, mais c'est toujours un accord intéressant à long terme pour les nouveaux propriétaires".

Certains des principaux barons de la drogue opérant dans la diaspora bédouine exploitent un certain nombre de voies de trafic de drogue relativement lucratives, en plus de la ligne qui relie la frontière égyptienne à la frontière avec le Liban.

L'une d'elles est la route entre Bir HaDaj et Beer Sheva et ses environs, une autre est entre le Néguev et Eilat, une autre de Bir HaDaj à Lakish, et toutes ces routes ont des centaines d'escouades juives et bédouines impliquées dans des transferts de drogue vers toutes les régions d'Israël.

Une partie de l'argent pour la vente de cette route a été payée en espèces et le reste par versements, et il a également été convenu que 10% du total des bénéfices futurs de la ligne seraient transférés au vendeur au cours des cinq prochaines années.

On a appris que les combattants de l'unité Magen ont arrêté plusieurs jeunes résidents du centre du pays qui agissaient en tant que membres de diverses escouades.
Ils achetaient la drogue à la diaspora bédouine, venaient avec des véhicules privés, les remplissaient de marijuana et de haschisch et retournaient au centre. du pays pour le vendre.

Un kilogramme de marijuana passé en contrebande du Sinaï en Israël et cultivé dans le Néguev coûte environ 20 000 shekels.

«Ce sont des jeunes dans la vingtaine qui font office de passeurs. Ils viennent dans les tribus bédouines, leur achètent la drogue directement (généralement de la marijuana cultivée dans des serres du Néguev et du Sinaï, et considérée comme bon marché et moins puissante dans ses effets) »explique un policier.

Fait intéressant ajoute le policier, un certain nombre de jeunes couples« normatifs »viennent ici pour acheter de la drogue, et ne ressemblent pas du tout à des criminels».

Vous cherchez à communiquer efficacement sur vos services ?
Communiquez sur Alliancefr.com, le premier magazine juif sur le net 
Plus qu’un magazine, Alliance est une plateforme à destination de la communauté juive francophone concernée par Israël et le monde juif  
Son ADN  : offrir  une information dans tous les domaines sur Israël 
Contactez-nous pour découvrir la formule de communication qui vous convient.
tel : 01 70 00 75 7

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi