Comment Israël dupe le Hezbollah pour une attaque de grande ampleur

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Comment Israël dupe le Hezbollah pour une attaque de grande ampleur

Le lendemain de l’échange de tirs entre Israël et le Hezbollah, la chaîne affiliée à l’organisation chiite a rendu public l’enregistrement montrant les détails du tir réalisé par le mouvement libanais.

La télévision Al-Manar, chaîne affiliée au Hezbollah, a rendu publique une vidéo montrant, comme il est expliqué, les tirs effectués le 1er septembre sur un véhicule militaire israélien.

L’enregistrement tourné du ciel expose l’agglomération d’Avivim et livrant des informations sur la base s’y trouvant et le nombre de militaires engagés. Ensuite, on montre le point depuis lequel les tirs de missiles antichars ont été effectués et les deux lancements de Kornet, est-il précisé.

D’après la chaîne, les deux projectiles ont parcouru 1,5 km avant d’atteindre la cible.

Le 1er septembre, une escalade accompagnée de tirs de près de 100 projectiles en direction du sud du Liban a eu lieu. D’abord, un drone israélien a largué des substances inflammables. Ensuite, le Hezbollah a tiré des missiles antichars en direction de l’État hébreu, précisant que les occupants du véhicule militaire visé avaient été tués ou blessés.

Tel Aviv a démenti les pertes, précisant qu’aucun civil ou militaire n’avait reçu même une égratignure et a riposté en tirant près d’une centaine de projectiles sur le sud du Liban en agissant depuis les airs.

L’évacuation de militaires «blessés» à la frontière israélo-libanaise s’est avérée être une mise en scène, selon le portail Ynet qui se réfère au service de presse de Tsahal.

Une escalade militaire entre Israël et le Liban s’est produite le 1er septembre. Mais l’évacuation des militaires israéliens qui auraient été blessés n’était rien d’autre qu’un exercice dans une guerre psychologique, selon la presse locale qui se réfère au porte-parole de l'Armée de défense d'Israël.

Les représentants de Tsahal ont indiqué que les «blessés» avaient été en réalité maquillés et portaient des pansements symboliques.

Le Hezbollah a annoncé avoir détruit dimanche près de la frontière libanaise un véhicule militaire israélien. À son tour, l’armée israélienne a tiré plus de 100 obus d’artillerie pendant environ deux heures sur des localités du Liban du Sud. Les sources militaires israéliennes ont annoncé que le véhicule détruit par le Hezbollah était vide.

Le Hezbollah ayant baissé sa garde se réjouissant d'avoir "touché" sa cible et fait des blessés dans le camp des soldats israéliens et pendant qu'ils filmaient l'évacuation des faux blessés, l'armée israélienne s'est empressé de tirer plus de 100 obus en direction du Liban.
La contre offensive semblerait n'avoir fait aucun blessés du côté Hezbollah , seulement de nombreux dégât matériels militaires suivant les médias chiites. 

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi