Londres : le restaurant israélien Barbary number one au classement TimeOut

Actualités, Alyah Story, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Londres : le restaurant israélien Barbary number one au classement TimeOut

La cuisine israélienne n'a jamais été plus prisée à Londres. Si vous aviez besoin d'une preuve, consultez le classement TimeOut London publié la semaine dernière sur les 100 meilleurs restaurants de la capitale anglaise.

Sur la liste, à la prestigieuse première place, Barbary, le rendez-vous du Moyen-Orient qui a ouvert ses portes l'année dernière et appartient au groupe de restaurants Machneyuda basé à Jérusalem.

Barbary, le petit frère du restaurant populaire londonien The Palomar, indique que son menu "reflète les pays menant à Israël, depuis la côte atlantique jusqu'à la mer Méditerranée". Les passionnés de cuisine israélienne identifieront certainement dans le menu des touches de zhug (sauce épicée originaire de la cuisine yénénite), de labneh (lait fermenté concentré issu de la cuisine linabaise), de haloumi (fromage originaire de l’île de Chypre), d’aubergines etc, ainsi qu'une entrée ressemblant à du «foie de poulet Ashkénaze».

TimeOut a déclaré que le restaurant "a pris les recettes anciennes de l'Afrique du Nord (de la Barbary  Coast – Côte des Barbaresques) et du Moyen-Orient qui ont continué à influencer la cuisine israélienne d'aujourd'hui, puis les a ré-imaginées à la sauce 2016."

Le Barbary a largement éclipsé son frère aîné, The Palomar - qui était le premier restaurant londonien du groupe Machneyuda, dirigé par les chefs Uri Navon et Assaf Granit. Ce dernier est arrivé cette année en 47ème position sur la liste. 

"Lors de sa semaine d'ouverture", a déclaré le magazine, "le Barbary était plein d'Israéliens ayant le mal du pays dégustant des plats influencés par le Levant, l'Afrique du Nord et le sud de l'Espagne. En l'espace de quelques semaines, ils étaient au coude à coude avec les Soho-ites natifs, se serrant à l'étroit sur les sièges de bar sans réservation. "

Juste devant Palomar sur la liste se trouvait Monty's Deli, qui s’auto-décrit comme proposant «la cuisine de l'âme juive, faite avec amour». Du foie haché à la soupe de poulet, des latkes, du corned beef, du pastrami, des bagels, des blintzes et plus encore, cette charcuterie non kasher a été décrite par TimeOut comme " un tribut imposant pour la nourriture juive d'enfance du fondateur".

Les restaurants influencés par les Israéliens ont fait des apparitions le long du reste de la liste, avec Honey and Co. entrant à la 60ème place, Berber & Q à la 75ème  et Ottolenghi, descendant pour sa part à la 95ème.

Source : Jpost

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi