Cinéma: Nicolas Cage va jouer le rôle de sa vie

Actualités, Chronique Cinéma, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Cinéma: Nicolas Cage va jouer le rôle de sa vie

Bourré de clins d’oeil aux pires nanars de Nicolas Cage, le film mettra en scène l’acteur tentant d’obtenir un rôle dans le dernier Tarantino tout en démantelant un réseau de trafic de drogues

Ce n’est pas un scoop: Nicolas Cage est une star de la culture web, la coqueluche préférée des internautes en matière de mèmes.

Surnommé « divinité de l’internet », l’acteur au jeu exubérant cultive la bouffonnerie et l’auto-dérision comme une seconde nature. Avec lui, impossible de savoir où s’arrête le sérieux et où commence la parodie: gifs, deep fake et autres détournements hilarants des mimiques de l’acteur pullulent sur la toile, tels des totems viraux.

Point d’orgue de cette carrière placée sous le signe du troll et de l’auto-dérision: Nicolas Cage va prochainement interpréter son propre rôle dans le film The Unbearable Weight of Massive Talent (littéralement en français: Le poids insupportable du talent massif, un titre qui parle de lui-même).

D’après The Hollywood Reporter, l’acteur interprétera dans ce récit méta une version de lui-même obsédée à l’idée d’obtenir un rôle dans le prochain film de Quentin Tarantino, tout en gérant la relation compliquée avec sa fille. Jusqu’ici, rien de très de original.

Attention, la suite se complique. Dans ce film, il est prévu que Nicolas Cage dialogue aussi de temps en temps avec une version égoïste de lui-même tout droit sortie des années 1990. Ce double maléfique se moque alors de son manque de hype à Hollywood et de ses films qu’il juge « merdiques » -entre Ghost Rider l’histoire d’un cascadeur motocycliste qui vend son âme au Diable, et Le Dernier des templiers, où il interprète un chevalier teutonique déserteur, ce ne sont pas les nanars qui manquent.

Endetté jusqu’au cou, Le personnage Cage se rend ensuite à l’anniversaire d’un milliardaire mexicain fan qui espère secrètement lui faire lire un scénario sur lequel il a travaillé. Manque de chance: la CIA l’informe que le milliardaire est à la tête d’un cartel de drogue mexicain qui a enlevé la fille d’un candidat présidentiel. Il est recruté par la CIA qui lui demande d’obtenir des informations. Lorsque la fille et la femme de Cage se retrouvent impliquées dans l’affaire, l’acteur doit assumer le rôle de sa vie pour les sauver.

Ecrit par Tom Gormican et Kevin Etten, le film contiendra des clins d’oeil à Leaving Las VegasVolte Face ou encore 60 secondes chronoTout ça fleure bon la série B, et on croise les doigts pour que The Unbearable Weight of Massive Talent soit une déclaration d’amour cinéphile au génie kitsch de Nicolas Cage, notre loser d’Hollywood préféré.

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi