Israël: un traitement prometteur pour les tumeurs cérébrales agressives

Actualités, High-Tech, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les Israéliens découvrent un traitement prometteur pour les tumeurs cérébrales agressives

Un nouveau traitement pour les tumeurs cérébrales agressives (glioblastome) semble très prometteur, selon un rapport de scientifiques israéliens publié récemment dans la revue Nucleic Acids Research.

Le glioblastome est un cancer du cerveau grave et incurable. Les patients recevant ce diagnostic ont généralement 11 à 20 mois à vivre. L'une des principales difficultés du traitement de ce cancer est que ses cellules développent rapidement une résistance à la chimiothérapie.

Une équipe dirigée par le professeur Rotem Karni et le doctorant Maxim Mogilevsky de l’Institut de recherche médicale de l’Université hébraïque-Israël Canada (IMRIC) a conçu une molécule qui inhibe la croissance tumorale du glioblastome en régulant les protéines qu’il produit.

Karni a expliqué que le gène MKNK2 produisait deux produits protéiques différents grâce à un processus appelé «épissage alternatif de l'ARN». Ces protéines ont deux fonctions opposées: MNK2a inhibe la croissance du cancer, tandis que MNK2b la favorise.

La nouvelle molécule de Karni modifie l’épissage de MKNK2 de sorte que la production de la protéine stimulant la tumeur diminue, tandis que la production de la protéine supprimant la tumeur augmente. En conséquence, les tumeurs cancéreuses diminuent ou meurent.

«Cette molécule révolutionnaire peut non seulement tuer seule les cellules tumorales, mais elle a également le pouvoir d'aider les anciennes cellules résistantes à la chimiothérapie à redevenir sensibles à la chimiothérapie», a déclaré Karni.

Les essais sur les souris de laboratoire ont été concluants

Les essais sur les souris de laboratoire ont été concluants

Nouvelle approche

Dans l'étude, des souris de laboratoire ont reçu des cellules tumorales de glioblastome humain en injection et ont développé des tumeurs.

Chez les souris traitées avec la nouvelle molécule, les tumeurs ont complètement rétréci ou sont mortes, contrairement aux souris témoins traitées avec une molécule inactive.

«Nos recherches présentent une nouvelle approche pour le traitement du glioblastome. À l’avenir, nous pourrons adapter les traitements aux patients en fonction de la quantité de protéines inhibant le cancer que leurs tumeurs produisent », a déclaré Karni.

Un brevet pour cette technologie a été enregistré et délivré aux États-Unis et en Europe par l’intermédiaire de Yissum, société de transfert de technologie de l’Université hébraïque.

Particpent également à la recherche sur la «Modulation de l'épissage alternatif MKNK2 par des oligonucléotides à commutation d'épissure comme nouvelle approche du traitement du glioblastome» Adi Mogilevsky de l’IMRIC; Odelia Shimshon et Eylon Yavin de l’Institut de recherche sur les médicaments de l’École de pharmacie de l’Université hébraïque; Saran Kumar et Eli Keshet du département de biologie du développement et de recherche sur le cancer de l’université; et Florian Heyd du laboratoire de biochimie des ARN de l’Institut de chimie et de biochimie de la Freie Universität Berlin.

Le financement provient de la Fondation germano-israélienne, de l'autorité de l'innovation israélienne, de la fondation scientifique israélienne, du fonds israélien de recherche sur le cancer, de l'association israélienne du cancer, de la fondation Henry & Merilyn Taub et de la fondation Carol Epstein.

Source : Israel21C

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi