Pour l'ancien chanteur des Smiths, ceux qui critiquent Israël sont jaloux

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Selon le chanteur Morrissey, ceux qui critiquent Israël sont jaloux

Le rocker britannique et ancien leader des Smiths, Steven Patrick Morrissey, n'a pas une mais deux chansons à thème juif sur son prochain album, "Low in High School".

La plus notable des deux est probablement celle appelée "Israël", qui offre une réprimande directe des critiques de l'Etat juif.

"Dans d'autres climats, ils chuchotent et pleurnichent / Juste parce que vous n'êtes pas comme eux - Israël, Israël", chante Morrissey sur le dernier morceau de l'album, qui dure six minutes , selon le Jewish Chronicle.

"Et ceux qui font pleuvoir des injures sur vous, ils sont aussi jaloux de vous ", chante le catholique irlandais âgé de 58 ans.

La chanson et ses paroles complètes n'ont pas encore été publiées.

The Smiths

The Smiths

"Low in High School", qui sera le 11ème album solo de Morrissey, sortira le 17 novembre. Il a d’ores et déjà fait paraître quelques singles du disque, dont "Spent the Day in Bed".

L'amour du chanteur pour Israël a été bien documenté au fil des ans. Morrissey s'est produit plusieurs fois à Tel Aviv et a reçu une clé de la ville lors d'un concert en 2012 au cours duquel il s'est drapé dans un drapeau israélien. Il a depuis fait remarquer qu'aucune autre ville - y compris sa ville natale de Manchester, en Angleterre - ne l'avait honoré de cette façon.

Néanmoins, il est rare de rencontrer une défense explicite de l'Etat juif - ou, d'ailleurs, n'importe quelle prise de position en faveur d’Israël – de la part d'un artiste pop de premier plan. (Pour le contexte, son précédent album, "La paix mondiale n'est pas votre affaire", est entré dans le classement des albums britanniques en seconde place).

En 1983, Bob Dylan a publié la chanson "Neighborhood Bully" sur son album "Infidels" dans lequel la légende populaire souligne qu'Israël est "en infériorité numérique d'environ un million contre un "au Moyen-Orient" et est appelé tyran pour le simple fait de se défendre contre attaquants.

Sur l'album de Morrissey, il y a également une chanson intitulée "La fille de Tel-Aviv qui ne veut pas s'agenouiller". Le titre est probablement une référence à Etty Hillesum, une chroniqueuse hollandaise juive tuée à Auschwitz durant l'Holocauste. Dans ses écrits, elle se présentait souvent comme la «fille qui ne pouvait pas s'agenouiller».

Cependant, Morrissey n'est pas le seul chanteur britannique emblématique à montrer son amour pour Israël ces temps-ci. Boy George vient de se produire dans l'État juif, portant une tenue arborant des étoiles de David.

Source : jta.org

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi