Cette femme, Stanisława Leszczyńska, a permis l’accouchement de 3000 bébés à Auschwitz

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Stanisława Leszczyńska

Jusqu’à la sortie de son document « Le rapport d’une sage-femme d’Auschwitz », Stanislawa n’a jamais évoqué publiquement son expérience à Auschwitz. Les récits étaient sombres et parfois presque insoutenables, une histoire qu’elle a racontée à ses enfants mentionne une femme qui a été appelée aux chambres à gaz quelques instants après avoir donné naissance. La femme savait qu’elle allait mourir, elle a donc doucement enveloppé son nouveau-né dans un morceau de papier souillé, l’a serré fort contre sa poitrine et est sortie de la maternité.

Bien que Mengele était totalement opposé au travail de Stanislawa, il a affirmé qu’il s’agissait d’une sage-femme hautement qualifiée et il craignait que sa présence donne de l’espoir aux prisonniers.

Stanislawa a été libérée du camp à la fin de la guerre et a retrouvé ses enfants survivants, qui sont tous deux devenus médecins. Elle est morte en 1974 après avoir publié un court ouvrage sur son expérience dans le camp de concentration. Avant sa mort, elle a assisté à Varsovie à un rassemblement communautaire où les survivants du camp se sont réunis et ont pu rencontrer les enfants adultes qu’elle a vus naître à Auschwitz.

En 2010, l’Église catholique a lancé la procédure de canonisation de Stanisława Leszczyńska.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi