Cette découverte israélienne préviendra la cécité chez les personnes âgées

Actualités, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Israël: prévenir la cécité chez les personnes âgées

Une expérience novatrice menée à l'hôpital Hadassah à Jérusalem et utilisant des cellules souches embryonnaires a réussi à prévenir la cécité chez les personnes âgées. Les chercheurs ont utilisé des cellules souches pour transplanter des cellules pigmentaires rétiniennes chez des patients âgés présentant une déficience visuelle.

La dégénérescence rétinienne chez les personnes âgées est une maladie particulièrement répandue dans le monde occidental. 30% des adultes âgés de plus de 75 ans en souffrent, et 6 à 8% d'entre eux souffrent d'une perte de vision totale.

Les cellules souches embryonnaires sont récoltées à partir d'embryons fécondés in vitro. Lorsqu'un couple décide ne plus souhaiter agrandir sa famille, des embryons congelés peuvent être utilisés pour isoler les cellules souches. Ces cellules sont uniques parce qu’elles sont, pendant la grossesse, celles qui forment le corps du fœtus et peuvent servir de source de transplantation pour chaque cellule du corps humain.

Le Prof. Benjamin Reubinoff, directeur du Hadassah Center for Embryonic Stem Cell Research et expert en obstétrique et gynécologie, a fondé une société appelée Cellcure, qui se concentre sur le développement de transplantation de cellules souches embryonnaires chez des patients atteints de maladies incurables dans le système nerveux et les yeux.

Utiliser des cellules souches embryonnaires pour prévenir la cécité chez les personnes âgées

Utiliser des cellules souches embryonnaires pour prévenir la cécité chez les personnes âgées

Les chercheurs ont dû développer une culture à partir des cellules souches embryonnaires qui ne contiennent que les cellules pigmentaires de la rétine et prouver que ces cellules étaient sûres et efficaces dans les expériences chez la souris et le rat. Après avoir obtenu l'approbation du ministère de la Santé et de la Food and Drug Administration, il a été décidé de procéder à un essai sur des humains.

Le Prof. Reubinoff et le Prof. Eyal Banin, directeur du Centre pour les maladies de dégénérescence rétinienne du Département d'ophtalmologie d’Hadassah, ont commencé à effectuer des transplantations chez cinq patients. En utilisant l'imagerie, ils ont constaté que les cellules transplantées avaient été absorbées avec succès par la rétine.

"C'est une excellente réussite pour nous. La vision des personnes âgées est restée stable et ne s'est pas détériorée comme elle l’aurait fait sans transplantation", a expliqué le Prof. Reubinoff. "Si le traitement s'avère efficace, nous implanterons les cellules à un stade précoce de la maladie, empêchant ainsi des millions de personnes âgées à travers le monde de perdre la vue".

Malgré le succès de l’essai, les chercheurs pensent qu'il faudra plus de temps pour que le traitement soit disponible pour tous les patients. "Nous devrons également prouver son efficacité avant de le rendre accessible à tout le monde", a conclu le Prof. Reubinoff.

Source : Ynet

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi