Canada : levée de l'interdiction de vente des vins étiquetés produits d'Israël

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Canada : en matière de vin israélien, il ne faut jamais dire jamais

La Canadian Food Inspection Agency (Agence canadienne d'inspection alimentaire ACIA) a reconsidéré son appel initial et déclaré que les vins originaires des communautés juives du Judée et de Samarie pouvaient être vendus au Canada avec le label "Produit d'Israël".

Mardi, les médias canadiens ont révélé que l'ACIA avait publié une directive adressée aux Conseils locaux sur les spiritueux, déclarant que « le gouvernement du Canada ne reconnaît pas la souveraineté d'Israël sur les territoires occupés en 1967 (les hauteurs du Golan, la Judée Samarie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza). En tant que tels, les produits viticoles de ces régions étiquetés «produits d'Israël» ne seraient pas acceptables et seraient considérés comme trompeurs conformément au paragraphe 5 (1) de la Food and Drug Act».

Jeudi après-midi, cette même ACIA a annoncé qu'elle n'avait pas entièrement examiné l'Accord de libre-échange entre le Canada et Israël et, par conséquent, «l'Agence canadienne d'inspection des aliments regrette le résultat de l'évaluation de l'étiquetage des vins qui a conduit à la réponse du Liquor Control Board of Ontario’s Conseil concernant les produits de deux établissements vinicoles étiquetés «Produit d'Israël ». Ces vins respectent l'accord et nous pouvons donc confirmer que les produits en question qui portent le label peuvent être actuellement vendus».

Vins israéliens

Vins israéliens

Les deux établissements vinicoles, Psagot et Shiloh, ont été choqués par ce boycott. Tous deux ont publié des déclarations condamnant le mouvement, avant la rétractation de l'ACIA.

Le propriétaire des vignes de Psagot, Ya'akov Berg, a déclaré: «Nous sommes choqués par la déformation flagrante de l'histoire de la part du gouvernement canadien. Nous appelons tous les amis d'Israël à rester avec nous et à rejeter cette nouvelle tentative de nier notre patrimoine".

Shiloh Winery a déclaré que le mouvement était "absurde", surtout compte tenu du fait que le catalogue de la LCBO encourageait ses vins.

Le B'nai Brith Canada a publié jeudi un communiqué de presse affirmant qu'il s'attendait à ce que l'ACIA "annule bientôt sa décision récente d'ordonner la suppression de certains vins israéliens des rayons des magasins".

Source : Jewish Press

Copyright: Alliance
Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.
Dans le cas contraire des poursuites pourront être engagées.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi