Les bombes incendiaires de Gaza mettent le miel israélien en danger

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Les bombes incendiaires de Gaza mettent le miel israélien en danger

Le Conseil israélien du miel a annoncé mardi que les incendies dans la région de la ceinture de Gaza provoqués par des cerfs-volants incendiaires et des bombes à hélium ont causé des centaines de milliers de shekels de dommages aux ruches du kibboutz Erez et du kibboutz Yad Mordechai.

Les incendies ont complètement détruit 30 ruches et en ont endommagé 30 autres avant qu'elles puissent être évacuées, ainsi qu'environ 170 acres de champs les entourant.

Bien qu'ils aient réussi à évacuer de nombreuses ruches des champs avant qu'elles ne partent en fumée, un autre problème demeure, celui de l'absence d’emplacement de substitution où elles pourraient être transférées.

"Il est très difficile de voir les incendies détruire les terres agricoles et les ruches", a déclaré Alon Sagron, un apiculteur d'Erez qui a aidé à évacuer les ruches menacées. "Après beaucoup de travail, certaines ruches ont été sauvées, mais le problème principal est qu'il n'y a aucun endroit où les placer pour le moment. Par conséquent, la production de miel de cette saison va en prendre un coup. "

La nouvelle arme terroriste: le cerf-volant incendiaire

La nouvelle arme terroriste: le cerf-volant incendiaire

Ze'ev Midan, directeur général de l'Israel Honey Board, a déclaré que l'impossibilité de placer des ruches dans les zones brûlées peut avoir des effets négatifs au-delà d'une baisse de la production de miel.

"Les terres agricoles de la bande de Gaza sont touchées deux fois. Une fois par les incendies, et la deuxième fois parce que les apiculteurs ne sont pas en mesure de placer les ruches dans les zones brûlées, ce qui conduit à la non-pollinisation des terres agricoles », a déclaré Midan.

"Cela entraîne des dommages financiers à la fois pour le secteur de l'élevage et pour la production de miel. Les ruches qui ont été placées dans le but d'accumuler du miel ont été détruites ou endommagées, et celles qui restent dans les champs ne sont pas toujours accessibles en raison des incendies.

La semaine dernière, le secrétaire au Trésor, Moshe Kahlon, a annoncé que les agriculteurs des alentours de la bande de Gaza recevraient une allocation immédiate à hauteur de la moitié de tous les dommages causés par les attaques, le reste devant suivre le plus rapidement possible.

Source : Jewish Press

Copyright: Alliance
Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi