Bobigny : un démenti sur une dénonciation calomnieuse.

Actualités - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

dementi.jpg

Le démenti du cabinet du maire.

Alors que l'affaire du tract de Bobigny n'a pas fini de rebondir avec une plaine cette fois déposée ,hier, auprès du Commissariat de Bobigny par une maire adjointe de cette même mairie, Sabrina S. on reçoit un démenti à la rédaction d'Alliance,  stipulant que Linda Benakouche malgré le fait qu'elle soit la femme d'un assassin a tout à fait le droit d'être à la tête d'une association pour soutien scolaire "Crescendo" et également employée à la mairie de Bobigny.

Les accusations portées à son encontre sont calomieuses et que sa mise à pied, fictive, serait donc levée.


Aucune loi n'empêche  Linda Benakouche d'être même présidente de la République puisque les faits qui lui sont reprochés se résument à être, seulement, la femme d'un des membres actifs du Gang des Barbares. 


Quant à la séquestration qui a eu lieu en 2005 avec coups de tournevis dans le vagin d'une jeune-femme de 22 ans qui a fait l'objet d'un article dans le numéro 437 du journal  Marianne  l'auteur de cet acte monstrueux n'est pas cité, et l'article pas signé. Cependant une condamnation d'un mois a bien été prononcée ce qui prouve que l'auteur de cet acte n'était pas mineure.


Selon Monsieur Christian Bartholmé tout ceci n'est que pur fantasme déclare-t-il sous la plume d'Aurélie Lebelle pour le Parisien 93, en précisant toutefois qu'effectivement Linda Benakouche a bien participé à une rixe entre filles.


Il n'en reste pas moins quelle reste la femme de ce criminel  et c'est sa mise à pied pourtant annoncée par un responsable de la mairie,qui est un pur fantasme, comme en témoigne ce démenti.


Il est surprenant qu'une mairie se permette de faire un amalgame entre la communauté "israèlite" comme il se plaît à le dire et l'affaire Ilan Halimi.


Ilan Halimi ne concerne pas que la communauté juive , ce crime tout le monde, toutes les mères, toutes les familles , ce crime dénonce la violence et le crime gratuit fait sur un jeune. 

Linda Benakouche est la femme de l'homme qui a kidnappé Ilan Halimi et l'a mis à mort.


Comme le dit Sabrina Saidi, chargée de la petite enfance et de la Vie de Famille "Je ne savais pas qui était son mari, Jean-Christophe Soumbou. J'ai lu ce qu'il avait fait à Ilan Halimi, sur internet et j'ai pleuré. Je suis musulmane,j'ai ressenti la douleur de sa mère, cela aurait pu être aussi bien mon fils que l'on torturait de cette façon" 

Elle poursuit "Je déclare également que j'ai moi même subie des menaces d'une rare violence lors d'une convocation qui a eu lieu mercredi 9 juillet 14, au bureau de Monsieur Bartholmé en présence de quatre employés de la mairie et qui a duré trois heures. Ces menaces ont fait l'objet d'une plainte auprès du Procureur de la République."

Claudine Douillet


 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi