Huissier de justice dur métier

Billet de Claudine - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Huissier de justice dur métier

 

Un reportage télévisé sur les huissiers de justice a sucisté mon interêt, peut -être parceque l'huissier était une femme dénomée Melle Meyer .
Elle demontrait avec un enthousiasme peu ordinaire les differentes facettes de son si admirable métier:
injonction de payer, saisie, vente du mobilier, et le nectar le plus suprême l'expulsion...
Cette jeune femme est huissier de justice depuis 3 générations. Quelle filiation !
Quand d'autres s'inquiètent seulement du patronyme -voir dossier sur
la plaidoirie divine - je me demande pour ma part si il n'est pas tant de s'inquiéter aussi du métier. Il est connu que certains métiers nous étaient interdits sauf ...ceux liés à l'argent.
Quant à elle, elle est fière d'aider , de participer, d'être l'outil de la Justice dit-elle et de quelle Justice, celle d'expulser des familles en mal de paiment de loyer.
L'exemple un peu extrême , certes, est celui d'une mère seule avec deux enfants dont l'un gravement handicapé.
Obligés à présent de vivre dans une chambre d'hôtel à trois, ayant comme refrigerateur le rebord de la fenêtre.
Cette chambre lui coûtait 7000,00 frs par mois .
L'horreur.
Bien-sûr cette mère n'aurait pas du être explusée , comme l'explique clairement une assistante sociale, mais les huissiers de justice n'ont pas d'états d'âmes.
C'est certain qu'il ne faut pas avoir d'états d'âmes pour faire ce métier, rentrer chez les gens sans leur autorisation, avec l'assurance de son bon droit, faire la saisie des biens, appeler le commissaire priseur pour la vente des meubles bien souvent au-dessus de la dette exigée, chercher des témoins dans une citée dortoir, monter les étages et les descendre c'est un dur métier.
En plus il faut payer ses propres factures; courrir donc, aprés le client , pardon, aprés sa proie.
La pensée est absente qu'importe l'action et le résultat sont là, et la fin justifie les moyens .
A cela notre chère huissier de justice retorque "mais nous faisons notre travail " curieuse facon de justifier le pire.
Ce qui est navrant c'est qu'en étant femme elle se sent obligée d'avoir encore moins d'états d'âmes que ses confrères, -j'admet que cela soit difficile - avec qu'elle jubilation décrit-elle toutes les actions entreprises auprés des mauvais payeurs , saisies ,ventes expulsions.
C'est sûre elle fait aussi bien qu'un homme, gageons même elle le fait mieux qu'un homme et pour une fois ce n'est vraiment pas glorieux.
Dommage notre particularisme en tant que juif et femme est justement d'avoir des états d'âmes, de se remettre en question , d'être en questionnement.
Cette femme passionnee par ce métier, j'aurais préféré qu'elle s'appelle autrement .

Claudine Douillet

Vos réactions

  1. tunder_wold@hotmail.com'Yoan

    Bonjour,

    Et bien, quel enthousiasme à cracher votre bille sur ce métier d’Huissier de Justice.

    Je ne suis aucunement huissier de justice mais je tiens à préciser quelques petites choses.

    Quelle minimisation du métier que vous faites, croyez-vous réellement que l’huissier de justice ne fait que procéder à des expulsions, c’est une petite partie de son métier.

    Vous parlez de cette femme, avec un enfant handicapé, oui c’est triste, on ne va pas à l’hotel sans payer à ce que je sache ? et bien c’est tout à fait pareil, y’a un loyer à régler, on le règle.

    Car en attendant l’huissier de justice, qui va payer le propriétaire de l’appartement/maison ?

    L’huissier est un médiateur, c’est le dernier rempart social avant l’exécution, alors salissez ce métier autant que vous voulez.

    Mais en tout cas, vous serez contente de le trouver, lorsqu’une constatation de dégâts devra être faite, lorsque votre locataire, ne réglera pas le loyer qu’il vous doit …

    Quelle mauvaise foi, et les avocats protégeant des meurtriers ? les hauts membres de l’état s’en mettant plein les fouilles, en cachant leurs thunes dans des paradis fiscaux.
    Les banquiers et leurs sourires, vous prêtant à gogo avec leur crédit à consommation.
    Les notaires abusant de leur pouvoir, gonflant leurs émoluments.
    Les paparazzi, se faisant du fric sur la vie privée des gens.
    Les grosses entreprises, n’hésitant pas à licencier des personnes, avec enfants à charge du jour au lendemain.
    Les gardiens d’immeubles, prêts à parler de vous à tout le monde dans le quartier, car votre tronche ne lui revient pas.

    Bref j’ai bien caricaturé, même s’il il y a une part de vérité 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi