Bientôt en Israël: un Seder de Pessah pour les Moldus

Actualités, Fêtes, Humour, Insolites, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Bientôt en Israël: un Seder de Pessah pour les Moldus

Les familles juives du monde entier cherchent souvent des façons de rendre leur Seder de Pessah (Pâque juive) un peu plus magique.

Aujourd’hui, un rabbin de New York a trouvé un moyen d'instiller la magie et l'émerveillement dans la première nuit de fête, avec La Haggadah (non officielle) de Poudlard.

Rabbi Moshe Rosenberg, un enseignant et chef spirituel de Queens, New York, a lui-même publié le livre, qui associe le texte traditionnel du Seder avec des sermons et des idées tirées des pages de la série emblématique Harry Potter.

«Depuis le concept de l'esclavage et de la liberté, en passant par l'accent sur l'éducation, jusqu’au nombre quatre, Harry Potter et la Pâque partagent presque tout», écrit Rosenberg dans l'introduction. "C'est étonnant que ce livre n'ait pas été écrit auparavant."

La Haggada inclut tout le texte standard, entrecoupé d'essais et de pensées liées à l'univers sorcier de Poudlard - ces sections sont désignées par la signature en forme d’éclair d'Harry.

"L’essentiel du Seder est d'engager les gens et surtout les enfants", a déclaré Rosenberg au Jerusalem Post. "Et Harry Potter est une langue presque universelle chez les enfants - même des années après la publication du livre sept - et c'est donc un autre outil dans la boîte à malices. Pour les enfants qui y prennent goût, cela a une part importante. "

Le rabbin orthodoxe compare les quatre fils de la Haggada aux membres des quatre «maisons» de Poudlard - Gryffondor, Hufflepuff, Serdaigle et Serpentard - et se demande si les gobelins seraient en mesure de vendre leur hametz, compte tenu de leurs opinions sur la propriété.

Harry Potter 7 part.1

Harry Potter 7 part.1

Ce n'est pas la première incursion de Rosenberg dans la synthèse du judaïsme et de Harry Potter : en 2011, il a publié Morality for Muggles: L'éthique dans la Bible et le monde de Harry Potter.

Il a également dirigé des classes et des clubs consacrés au sujet pendant des années à l'Académie de SAR dans la section de Riverdale du Bronx, où il enseigne. Quant à ses propres enfants, "il est difficile de trouver un superlatif assez fort... Vous ne pouvez pas plus exagérer la manière dont ils sont investis dans Harry Potter ", a-t-il dit. En fait, la Haggada est un peu une affaire de famille. Son fils cadet "a regardé le manuscrit et a corrigé mes citations", et ses aînés ont aidé à l'édition et à la promotion sur les médias sociaux.

Rosenberg a déclaré que le livre a été vendu à plus de 2 500 exemplaires en ligne, et il devrait arriver dans les magasins de la région de New York et en Israël dans les prochains jours. Jusqu'à présent, a-t-il dit, il n'a entendu que des critiques positives. Et qu’en est-il des sorcières qui pourraient penser que l'initiative de Rosenberg banalise la fête et sa sainteté?

"Les personnes qui diraient cela ne réalisent pas que c'est probablement le seul livre de sermons jamais publié qui sera enfin lu!", a-t-il dit. "Mes allégations sont les mêmes que partout, mais elles sont formulées d'une manière acceptable pour un public qui autrement n’ouvrirait jamais un tel livre."

Rosenberg reconnaît qu'il est probablement maintenant connu comme le rabbin de Harry Potter, mais se défend en expliquant "qu’il y a bien pire".

«Je crois que vous devez prendre tout ce qui a un sens pour vous, quelque soit votre expérience, prendre tout ce que vous lisez et y trouver des éléments qui peuvent contribuer à donner du sens à votre vie.

Source : Jpost

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi