Le BDS s'attaque à une fabrique d'huile d'olive israélienne sur Facebook

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le BDS s'attaque à une entreprise d'huile d'olive israélienne sur Facebook

Une petite fabrique d'huile d'olive basée dans le nord d'Israël est devenue l'une des dernières cibles des activistes anti-israéliens du BDS. Elle a passé la semaine dernière à lutter contre les efforts entrepris en vue de discréditer ses produits.

La campagne menée contre Galilee Green, basée à Yavne'el, a débuté le 2 novembre, le jour du centenaire de la Déclaration Balfour, qui a ouvert la voie à la création de l'Etat d'Israël.

Le calendrier du lancement de la campagne par les partisans du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions n'était pas une coïncidence - plusieurs articles en ligne ont mentionné cette étape comme une rampe de lancement pour leurs efforts visant à diaboliser l'entreprise.

Des dizaines d'utilisateurs de Facebook ont bombardé la page Facebook de Galilee Green, exhortant les gens à ne pas acheter leurs produits, affirmant que ces derniers proviennent de «terres volées» et d '«olives volées», ainsi que d’autres accusations beaucoup plus virulentes.

« Ironiquement, nous travaillons avec le kibboutz Deganya Alef », a déclaré jeudi le président et chef de la direction de Galilee Green, le rabbin Shmuel Veffer. "La terre sur laquelle se trouvent les arbres a été achetée aux Turcs ottomans avant la Première Guerre mondiale et la déclaration Balfour. Nos bureaux sont à Yavnéel sur des terres achetées par le baron Rothschild aux Turcs et Yavne'el a été fondée en 1901. La terre ici et à Deganya était rocheuse et stérile. "

Une fabrique d'huile d'olive ciblée par le BDS

Une fabrique d'huile d'olive ciblée par le BDS

Le rabbin Veffer et sa femme, Chana, ont fondé la compagnie avec Nili et Arnie Abrahams, qui sont tous des immigrants de Toronto, Canada.

Le premier bombardement de messages a entraîné le passage de la côte de Galilee Green de 5 étoiles à 3 étoiles sur le site.

Cependant,  les clients fidèles se sont rapidement mobilisés en publiant sur la page des commentaires 5 étoiles, ramenant la note à 4 étoiles à partir de jeudi après-midi.

Galilee Green et ses partisans ont signalé certains messages à Facebook, sur la base des règles du géant des médias sociaux contre le harcèlement, le discours haineux et les menaces. Facebook a supprimé certains des messages et a répondu à Galilee Green par une lettre type décrivant les procédures de blocage des personnes de la page et d'ajustement des paramètres de confidentialité. Mais la quantité de messages supprimés par Facebook ne représente qu’une petite partie de ceux affichés, et la contre-mesure la plus efficace a été la vague de critiques positives émises en réponse à la campagne BDS.

«La boutique de fleurs de mon grand-père en Hollande avait une étoile juive et le mot Jude peint sur sa fenêtre, dans une tentative menée par les antisémites de fermer son affaire», a remarqué Veffer. "En fin de compte, ils ont survécu en se cachant pendant trois ans. Après la défaite des nazis, ils sont sortis de leur cachette avec leurs six enfants et ont rouvert la boutique de fleurs. Maintenant c'est à mon tour d'avoir les ennemis qui essaient de détruire mon entreprise, simplement parce que je suis juif.

Veffer a déclaré avoir reçu le soutien de personnes du monde entier, notamment de Rena Nickerson, directrice générale de SodaStream Canada, une entreprise rudement ciblée par le BDS pour sa principale usine de fabrication située à Mishor Adumim en Judée-Samarie.

"S'il vous plaît aidez-les dans leur lutte contre l'antisémitisme", a écrit Rena Nickerson dans un post sur Facebook, "car ils subissent aujourd’hui une nouvelle vague d'attaques. Vous pouvez aider en signalant des avis que vous trouvez haineux et mensongers à Facebook".

Source : Jpost

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

  1. christian.vilpoux@sfr.fr'vilpoux geneviève

    Eh bien moi j’ai trouvé il y a quelques jours en Vendée des avocats d’Israël chez Lidl et des patates douces chez Super U.
    Bien entendu, j’en ai acheté ! Ils sont excellents vos produits ; dommage qu’on n’en trouve pas assez.
    C’est vrai que d’une terre aride et marécageuse, vous avez fait une terre fertile, le fruit de votre travail.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi