Antisémitisme : quand le pire peut-être source du meilleur

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
De juden à Guten Tag le pire peut être la source du meilleur antisémitisme

L'une de leurs vitrines parisiennes avait été taguée d'un "Juden" (Juif en Allemand) dans la nuit de vendredi à samedi dernier lors de l'acte XIII des gilets jaunes.

Ils avaient promis de répondre "à ces abrutis sur un ton décalé de sale gosse". Et c'est désormais chose faite. L'enseigne a publié un cliché sur ses réseaux sociaux avec ironie : un photomontage où le tag antisémite est remplacé par "Guten Tag" (Bonjour en Allemand), suivi de la phrase : "tu seras toujours le bienvenue chez nous".

L'antisémistisme et le génie de la créativité , la pub en or

L'antisémistisme et le génie de la créativité , la pub en or

 

Gilles Abecassis, le cofondateur de la chaîne de ventes de bagels Bagelstein, avait indiqué dimanche à l'AFP avoir reçu "des milliers de messages de soutien, de Hong Kong, de Sydney, d'Europe de l'Est, de gens de milieux différents, pas seulement de confession israélite". 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi