Avigdor Liberman s'insurge contre l'incohérence de la politique israélienne

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'incoherence de la politique israélienne

LIBERMAN : ISRAËL NOURRIT LE HAMAS D'UNE PART ET LES "GRONDE" D'AUTRE PART

"Il n'y a pas de politique cohérente, pas de vision pour l'avenir et pas de plan pour mettre fin à la terreur du Hamas ", a dit M. Liberman.

"D'une part, le gouvernement israélien nourrit le Hamas et, d'autre part, il le réprimande pour avoir lancé des roquettes ", a écrit l'ancien ministre de la Défense et président du Yisrael Beiteinu MK Avigdor Lieberman sur son compte Twitter lundi matin.

"Il n'y a pas de politique cohérente, pas de vision pour l'avenir et pas de plan pour mettre fin à la terreur du Hamas ", a poursuivi Liberman avec sa diatribe. "Il n'y a pas d'initiative, ils réagissent à peine."

Liberman a fait ses remarques sur le contexte d'une frappe de l'IAF sur la bande de Gaza tôt lundi matin en réponse à une roquette tirée sur Israël qui a été interceptée par le Iron Dome.

Vers la fin de dimanche, des sirènes d'avertissement ont retenti dans la ville d'Ashkelon et la région de Hof Ashkelon vers 3 heures du matin.

L'attaque a été lancée en réponse à une précédente frappe de l'IAF quelques heures auparavant sur deux cibles terroristes du Hamas dans la bande de Gaza, en réponse à un drone avec une douzaine de ballons incendiaires atterrissant en Israël, à la frontière de Gaza, dimanche matin.

Gaza : quand le Hamas attaque Israël à coup de préservatifs en feu

Gaza : quand le Hamas attaque Israël à coup de préservatifs en feu

Les ballons étaient attachés à un drone, qui portait un logo de l'école d'ingénieurs de Gaza.
Les ballons sont restés dans un champ près de la frontière entre Israël et la bande de Gaza durant la journée avant que le personnel de sécurité ne puisse lever le drone à l'aide de machines lourdes. Lorsque cela s'est produit, le dispositif a explosé, mais l'incident n'a pas causé de dommages ou de blessures.

Les Palestiniens envoient fréquemment des ballons, des cerfs-volants et d'autres projectiles entremêlés d'engins incendiaires, de l'autre côté de la clôture de la frontière pour tenter de nuire au territoire israélien, depuis le début des émeutes de la "Grande marche du retour" en mars 2018, le long de cette clôture.

Ces projectiles ont brûlé plus de la moitié des terres forestières de la région, ont montré les données du Keren Kayemeth LeIsrael-Jewish National Fund (KKL-JNF) en octobre.

Les incendies ont brûlé près de 1 200 hectares de terres près de la bande de Gaza, soit plus de la moitié des 2 100 hectares de terres forestières de la région.

ALLIANCE-COMMUNICATION
Expert Communication digitale
Ecoutez-nous sur Judaïques FM 94.8
France :01 70 00 75 75
Israël : 054 700 74 70

 

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi