Ava épisode 4 de Jérémy Séroussi

Actualités, Artistes, Coup de coeur, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Ava , 3 eme épisode

AVA (épisode 4)
(épisode1)

(épisode2)

(épisode3)

Ava est une petite fille de 10 ans. Chaque semaine, elle interroge son petit monde et le monde qui l'entoure avec ses yeux d'enfant. Malicieuse, sensible et rêveuse, elle est élevée à Paris par ses grands-parents.

La photo de classe

Ça faisait un mois que c'était marqué dans le carnet … Un mois que papi avait signé ce mot du carnet avec un stylo vert. Et que mamie avait engueulé papi parce que papi, lui, avec cette signature verte, il manquait complètement de respect à l’École de la République.

En tout cas, moi, cette histoire de stylo vert je m'en fichais royalement. D'ailleurs, je ne savais même pas qui était ce monsieur ou cette madame République. Ce devait encore être une vieille connaissance de mamie. Un ami qui pouvait se vexer à cause d'une histoire de couleur...

Enfin voilà, tout ça c'est pas grave parce que le fameux jour est enfin arrivé : ce matin on a eu la photo de classe ! La photo de classe, avec toute la classe ! Vous savez peut-être pas, mais la photo de classe c'est mon quatrième jour préféré ! Après la rentrée, le1er avril, et la fête de Hanoucca.

N'empêche, même si je l'aime, c'est vraiment trop bizarre une photo de classe. En fait, je sais que c'est important, je le comprends, mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi je trouve ça important. Parce qu'en vrai, normalement une photo c'est fait pour la mettre sur internet. Pas vrai ? Une photo ça sert à montrer à ses amis d'internet comme la mer derrière nous est bleue, comme la gaufre que nous mangeons est bonne...

Mais pour la photo de classe j'ai l'impression que c'est différent. On dirait autre chose. Mais je suis désolée, je n'arrive pas bien à l'expliquer...

photo de classe de Ava

photo de classe de Ava

Papi, lui, il m'a expliqué que la photo de classe ce n'était pas utile tout de suite mais que ça le devenait plus tard, une fois qu'on devenait adulte. Il m'a dit que quand on devient un adulte, peu importe l'endroit où l'on se trouve, l'important c'est de coller sur les murs de sa chambre toutes les photos de classe qu'on a eu. Pour que cette chambre d'un seul coup ça redevienne une école.

Mamie, elle, elle m'a expliqué que la photo de classe ça servait à montrer à toute la famille comment chaque année on arrive à rattraper petit à petit la maîtresse en taille. Puis, elle m'a aussi expliqué que la maîtresse arrête de travailler le jour où le plus petit de ses élèves arrive à faire la même taille qu'elle.

Enfin, quoiqu'il en soit, ce matin ça a débuté comme ça : une personne a frappé à la porte au moment où c'était moi qui étais au tableau. Je devais faire la table de 9. J'étais en train de faire la question 9x8 quand, tout à coup, je vois un petit monsieur qui pousse la porte très fort. Et là, grâce à son petit béret jaune, je le reconnais tout de suite ce petit monsieur : c'était Señor Denis !

Señor Denis c'est le photographe qui vient chaque année pour nous prendre en photo. Il a un gros appareil autour du cou, il a une grosse moustache, il est petit et gentil, et il rigole tout le temps. Il rigole chaque année Señor Denis, mais en fait son vrai prénom c'est Denis. Denis tout court. Mais lui il veut toujours qu'on dise Señor Denis en faisant très très attention à bien rouler le «R» de son prénom. L'année dernière, je l'avais même vu faire un clin d’œil à la maîtresse après qu'il nous ait raconté que ce «R» prenait sa source dans les deux «R» de sa belle méditerranée.

Il est vraiment trop rigolo Señor Denis, tout le monde l'aime bien ici.

Quand il est entré dans la classe, il a d'abord enlevé son petit béret jaune, puis il a fait un grand coucou à tous les élèves. C'est seulement après qu'il a regardé la maîtresse et qu'il lui a fait un bisou à distance avec le bout de ses doigts. Puis, il s'est assis au premier rang à côté d'Ethel.

Et c'est là que tout a basculé pour moi...

Señor Denis m'écoutait réfléchir depuis plusieurs secondes sur la question 9x8 quand tout à coup il a levé son bras et a dit tout haut :

  • Écoute pequeña, si tu trouves la réponse de cet idiot de 9x8, c'est toi cette année qui choisiras le thème de la photo surprise !

La photo surprise c'est celle qu'on fait juste après la photo de classe. C'est celle où on a le droit de faire des grimaces ! De mettre sa casquette à l'envers ! De faire des oreilles de lapin à son voisin !Tonton m'a même avoué un jour qu'il avait fait exprès de redoubler son CM1 juste pour avoir une chance de plus de pouvoir choisir le thème de la photo surprise.

    • Oh vraiment Señor Denis ? Le thème de la photo surprise, vous êtes sûr et certain ?
      Euh … alors 72 Señorrrrrrrrrr Denis ! Oui, 72 !

Señor Denis m'a alors fait un grand sourire. Puis il m'a dit devant tout le monde de prendre le temps de bien réfléchir au thème de le photo surprise. Il m'a dit qu'être pas sérieux c'était une grande responsabilité. Et que l'inverse ne l'était pas.

Nous sommes ensuite sortis de la classe en faisant plein de bruits. Les garçons couraient vers la cour, Benjamin marchait derrière eux à quatre pattes, et les filles venaient me voir pour me donner des idées sur la photo surprise. Surtout mes copine Romie et Léa... Elles, elles n'arrêtaient pas de me parler !

Seuls derrière nous, la maîtresse et Señor Denis se tenaient en rang deux par deux.

Quand nous sommes arrivés dans la cour, une rangée de chaise était déjà installée. Señor Denis nous a alors tous placés. Il nous a placés comme d'habitude, c'est à dire selon la taille que nous faisons chacun en mètre. Moi, pour la première fois de toute ma vie, je me suis retrouvée au deuxième rang... Enfin j'allais être debout pour une photo de classe !

Devant moi, étaient assis sur une chaise les élèves les plus petits.

Une chaise, pfff...

Comme si Paul, Lily, Aaron, Cécile et Léa n'étaient pas déjà assez petits comme ça !

Bref, c'est à ce moment-là, une fois qu'on était tous bien installés, que Señor Denis a pris son gros appareil photo et qu'il s'est mis à faire le décompte.

5,4,3...

Au moment où il a dit 0, nous avons tous criés super fort : SEÑOR DENIIIIIIIIS !

Voilà. La vraie photo de classe venait de se terminer et maintenant ça allait être à mon tour...

Les élèves et la maîtresse se sont tous tournés vers moi. Señor Denis ne souriait plus, il me regardait fixement comme un hibou. Alors j'ai regardé la maîtresse et je me suis lancée. Et je leur ai dit à tous, droit dans leurs yeux à tous, que moi mon thème pour la photo surprise, c'était qu'il fallait que chaque élève de la classe choisisse un autre élève de la classe et qu'il le regarde dans les yeux. Je leur ai dit que pour cette photo surprise on avait pas le droit de regarder l'appareil photo. Qu'on devait seulement regarder un autre élève. Celui qu'on voulait...

  • (Benjamin) C'est tout ? Mais c'est nul comme idée !

  • (Señor Denis) Pourquoi tu dis ça, toi ? Tu as peur que personne ne te regarde ? Bravo pequeña, moi je trouve l'idée excellente ! Ça va faire une photo pleine d'emoción !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

10,9,8 : Je tourne ma tête vers Ezra et je le regarde

7,6 : Ezra tourne la tête vers moi et il me regarde

5, 4 : Cécile sur sa chaise lève la tête et regarde Ezra

3, 2 : Ezra baisse la tête et regarde Cécile

1 : Je me remets face à l'appareil

0 : Je lève les yeux au ciel

Jérémy

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi