Témoignage d'une mère israélienne : J'ai gagné j'ai eu un enfant avec l'autisme

Actualités, Alyah Story, Bien-être & Santé, Israël, Magazine - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
L'autisme n'est pas un gros mot

Ravik Nabor, mère d'un enfant autiste, est fatiguée par les réactions de son entourage.
Dans une chronique personnelle, elle déclare : « J'en ai assez de ces phrases qui tentent à nous rassurer, ces mots condescendants, je vous rassure je vais bien et nous sommes des parents comme tout le monde" écrit elle

 "Quoi, il a l'autisme, mais il a l'air normal!" Regardez-le!
Nous laissons habituellement les cornes, la queue et le troisième oeil à la maison pour que les gens ne paniquent pas mais oui, il a l'autisme.

Il y a un large spectre de l'autisme. Il y en a de toutes sortes, et peut-être vous même ou parmi vous, dans votre famille, vos voisins, parmi vos collègues de travail, il y a sûrement quelqu'un qui pourrait apparaître dans le spectre, diagnostiqué ou non, qui semble un peu étrange ou ne semble pas comprendre.

L'autisme n'est pas un gros mot et ce n'est certainement pas une malédiction - "Vous êtes idiot". Je ne prétends pas être une porte-parole ou tout savoir mais je sais qu'ils ont des sentiments et que même ceux qui ne parlent pas, ils entendent,perçoivent et ont des qualités comme tout le monde .

J'ai gagné J'ai eu un enfant avec le titre Autisme, pas seulement un autiste de haut niveau   mais un qui semble normal d'ailleurs parlons-en comment est il ?
Il est sociable, aimant, drôle, caressant, irritable, en colère et fâché, il ne prend aucun traitement il erre, parle sans contexte, bouge beaucoup et ne dort pas.
Ai-je  dit qu'il était intelligent et généreux, sensible, émotif et émouvant?
Et encore beaucoup plus.

regardez le il est normal juste un peu inquiet

regardez le il est normal juste un peu inquiet

 Les gens m'ont souvent dit qu'il pouvait être un dyslexique espiègle, mais pas autiste parce qu'il «semble normal et juste inquiet.» J'ai même entendu dire  «laissez-le donc il est un peu dérangé» ou «Alors il a son propre monde.Ce n'est pas un mauvais garçon, perturbé ou en colère."

"Pourquoi vouloir lui coller l'étiquette d'autisme  ?" Ou "Avez-vous fait cela pour l'allocation?" Les gens ont tendance à tout savoir et à répondre à tout.
Au début J'étais sur la défensive, à présent  je répond avec ce genre d'humour  qui m'a sauvé de mes réactions impulsives, face à ce genre d'inepties telles que : « Un peu d'éducation ne serait lui ferait pas de mal » après que Haim a piqué une  cris en plein milieu d'un magasin,  je répondit en souriant « Il n'y a pas qu'un peu d'éducation pour un enfant autiste... » . Surprise par ma réponse elle s'est tue parce que le mot autiste fait peur aux gens.

Quand j'ai commencé à comprendre que Haim ne se remettrait pas de son autisme et que cela faisait partie de lui, j'ai décidé de continuer ma vie comme d'habitude.

Un jour, j'étais assise avec une amie autour d'une tasse de café , et nous nous sommes interrogés sur la vie, les enfants bref sur tout.

Elle me parle de son fils afin de se défouler un peu : «Mon fils parfois est un vrai  imbécile, il a sûrement hérité de son père. J'ai ri et je lui ai dit - "Parfois, Haim, fait beaucoup de bétises  et j'ai envie de lui dire -" Tu es tellement autiste. "Mais elle n'a pas rigolé.

L'autisme n'est pas drôle ? Comme s'il y avait  un consensus qui vous interdisait d'en rire.
Elle était embarrassée et se tortillait sur son siège.

Il a fallu du temps à mon entourage pour comprendre que moi aussi j'avais besoin d'évacuer le stress, la tension avec humour et il est bon de rire de "mon autiste "derrière des portes closes, comme il est normal de rire  de ses enfants pour se décharger les tensions du statut de parents.

Peu à peu, je me suis rendu compte que l'ignorance de l'autisme était grande et qu'il serait temps de commencer par  l'expliquer un peu plus.
Alors nous avons ouvert un groupe Facebook appelé "Autis . Nous ajoutons seulement des parents d'enfants autistes et rions de la vie comme tout parent étant un peu dépassé par sa progéniture.

Je ne sais pas de quoi sera fait son avenir, mais je sais qu'il y a ceux qui s'enrôlent, conduisent, étudient à l'université, se marient, ont même des enfants, et ils ont l'air aussi normaux.

Certains ne sont pas diagnostiqués et vivent normalement, sans système de soutien parce que souvent  les parents ont peur d'emmener leurs enfants pour les diagnostiquer, ils préfèrent penser qu'ils sont «normaux», car trop difficile de supporter la vie avec le mot «autiste»accroché à soit comme une malédiction .

Chaque enfant est un cadeau à ses parents

Mon Haim est un enfant ordinaire avec autismeMon fils est parfait malgré toute son absence, et quand je te rencontre dans la rue et que tu sais que mon enfant est autiste, tu n'as pas à me dire qu'il est un cadeau, car entre nous chaque enfant est un cadeau.

Parfois, j'ai envie de demander: «Voulez-vous aussi un cadeau appelé autisme? Pour vous expliquer à quel point cette phrase est ridicule. Ne vous méprenez pas, je suis folle de mon fils mais quelle mère rêverait d'un enfant autiste quand elle le portait dans son ventre?

Les enfants atteints d'autisme ne viennent pas seulement à ceux qui peuvent l'élever, tout le monde est capable, c'est comme ça - juste apprendre à le faire. Personne n'a fait de cours sur le rôle parental avec l'autisme. Et non, ce ne sont pas des anges. Ils sont un peu agaçants, un peu drôles, un peu provocants et beaucoup humains.

Assez de vos phrases bienveillantes qui nous font sentir différents. Nous sommes des  parents comme tout le monde Même si la tante et votre oncle ont un enfant comme ça et que  vous pensez que vous savez, vous ne savez pas de quel autisme il s'agit .
Chaque cas est différent pour moi mon fils est normal,  il n'a pas d'étiquette parce que nous ne croyons pas l'étiquetage, c'est un membre à part entière de la famille un peu plus drôle et qui aime un peu plus que la normale et c'est amusant! Même quand ça ne l'est pas.

Nous sommes une famille de cinq enfants, nous avons beaucoup d'amis qui viennent, avec des rires dans les yeux et de l'amour dans leurs coeurs.
Alors oui, Haim est un peu différent avec son autisme Mais n'ayez pas peur nous avons laissé la queue, les cornes et le troisième oeil à la maison:-)

Cette  mère célibataire de cinq enfants ajoute que partout où elle avait peur d'aller avec son fils  les gens apprennent encore plus vite à courir, c'est pour cela qu'elle a surmonté sa propre peur avec l'humour, elle a compris que son fils n'était pas un autiste mais qu'il avait l'autisme, que ce syndrome n'était qu'une partie celui mais ne le définissait pas.

Merveilleuse chanson de Lynda Lemay

Cet article vous a plu ? Nous aussi ! Nous avons eu beaucoup de plaisir à le traduire et à le partager avec vous. Si vous souhaitez à votre tour contribuer au développement de notre action engagée depuis 1997, vous pouvez faire un don "aux amis d'Alliance". Merci pour votre attention et votre fidélité.

Vos réactions

  1. givatiEden@outlook.co.il'Israel Eden

    Elle a raison de dire qu’elle a gagnée..Je vais vous expliquer en quelques phrases.
    Selon son niveau d’autisme….
    Un enfant autiste peut suivre une scolarité tout à fait normale sans aucun retard et être au dessus de la moyenne de la klita
    Il peut apprendre à lire seul avant d’être scolarisé,
    Il peut apprendre à parler une langue étrangère sans l’aide de personne,
    Il pratique délicieusement le premier degré, mais il a aussi une logique aussi implacable que rigoureuse.
    Il est capable de retenir toutes les routines d’un prog. informatique,
    Il peut inventer des histoire avec des monde et leur inclure leur propre langue,
    Je ne vous parle pas de leur tendresse de leur humour et même parfois autodérision,
    J’oublie beaucoup de choses, leur particularité commune c’est de s’enfermer parfois dans leur propre monde, ce qui les empêche souvent une approche spontanée des autres…

    Voila en quelques phrase je viens de vous décrire mon Petit fils Samuel de 11 ans, extraordinaire, pas handicapé mais différent et tellement attachant.

    Répondre
  2. givatiEden@outlook.co.il'Israel Eden

    En même temps je suis es énervé contre le modérateur le JSS qui il y a quelques mois à tourné les autistes en dérision et m’a viré pour m’être opposé…. Si vous croisé un certain gally évitez le…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi