Un expert israélien en traumatologie avait prévu une attaque à Las Vegas

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Un expert israélien en traumatologie avait prédit une attaque à Las Vegas

Lorsque le Dr Avi Rivkind a débarqué à Las Vegas il y a trois ans pour faire une conférence en tant qu'expert en traumatologie, il a vu quelque chose qui l'a troublé.

L'aéroport, McCarran International, semblait trop ouvert, presque exposé.

En regardant les foules déferler des hôtels de la ville vers les casinos ou les magasins dans une sécurité toute relative, il s'est senti très mal à l'aise.

"Je constatais un manque de présence, une grande facilité de pénétrer dans les casinos et dans tous les centres commerciaux", a-t-il déclaré lundi. 

Le Dr Rivkind, qui dirige l'unité de traumatologie du centre médical Hadassah à Jérusalem, est un pionnier dans le traitement des victimes d'attentats terroristes massifs. Il a gagné son expérience en traitant les victimes de la terreur en Israël, et ses techniques ont été utilisées en 2013 pour sauver la vie de certains des blessés lors du bombardement du Marathon de Boston.

Il est venu à Las Vegas l'été 2014 pour intervenir lors d'une conférence d’Hadassah, mais a mis fin à son voyage lorsque la guerre la plus récente d'Israël contre le Hamas a éclaté.

Avant de partir, cependant, Avi Rivkind a envoyé un avertissement à une chaîne de télévision locale: "Préparez-vous pour une attaque terroriste potentielle".

"Avec tous les casinos qui attirent une foule du monde entier, je pense que vous devriez prendre d’énormes précautions", a déclaré Rivkind à Channel 8, l'affilié local de CBS. "Je ne veux donner d’idées à personne, cependant, vous devriez être bien préparé. Dans mon esprit, c'est une question de temps. "

Sur les lieux de l'attentat à Las Vegas

Sur les lieux de l'attentat à Las Vegas

Les mots du Dr Rivkind semblent sinistres aujourd'hui après l’attentat perpétré par un tireur qui a fait pleuvoir des balles de la fenêtre de sa chambre d'hôtel à Las Vegas, tuant au moins 58 personnes et en blessant plus de 500 lors d'un concert dimanche, dans la pire fusillade de masse de l'histoire américaine. La police a déclaré que l'homme armé, Stephen Paddock, âgé de 64 ans, de Mesquite, Nevada, s'était donné la mort et avait, semble-t-il, agi seul.

Avi Rivkind a vécu à Los Angeles et à Baltimore, de sorte qu'il connaissait l'ampleur d'une métropole américaine. Mais il ne s'était jamais senti effrayé dans ces villes.

Bien qu'il ne se rappelle pas de détails aujourd’hui, Rivkind a déclaré qu’il sentait le danger dans les espaces publics de Las Vegas. Il a noté que certains des pirates de l'air du 11 septembre s’étaient rencontrés dans la ville avant d'effectuer leurs attaques de 2001.

Le médecin a déclaré qu'il avait proposé de conseiller les autorités locales sur la préparation aux situations d'urgence mais n'avait jamais été sollicité.

"Cela me semblait clair, je ne sais pas pourquoi, que cette ville était destinée à subir une catastrophe", a-t-il déclaré.

Le Dr Rivkind  est spécialisé dans les traumatismes causés par des explosions et dans le traitement des victimes d'une attaque par bombardement. Il a affiné sa formation pendant les années sanglantes de la deuxième intifada au début du siècle. Il a enseigné dans les hôpitaux du monde entier la manière de sauver les victimes d’hémorragies et celles atteintes de blessures aux organes vitaux. Dans un des cas, il a relancé le cœur d’un soldat qui avait été abattu et déclaré mort sur champ de bataille.

Rivkind a également inventé la «méthode de l'accordéon» pour déplacer efficacement les patients dans une salle d'urgence bondée. Il était le médecin personnel du défunt président israélien Ezer Weizman et a aidé à prendre soin d'Ariel Sharon lorsque l'ancien premier ministre est tombé dans le coma en 2006 suite à un accident vasculaire cérébral.

Mais Avi Rivkind a averti que les soins médicaux après une fusillade comme celle de dimanche sont différents du traitement apportés suite à un bombardement. Il a ajouté: «C'est le moment de se tourner vers soi-même et de ressentir la douleur. Ce n'est pas le moment de faire des sggestions. "

Mais après une carrière passée à sauver la vie de victimes de la terreur, le médecin a déclaré que les nouvelles de l'attaque de Las Vegas l’avaient particulièrement frappé.

"Vous faites des choses exceptionnelles pour sauver une vie humaine", a-t-il déclaré. "Et un crétin vient tuer des dizaines de personnes sans même ciller un seul instant."

Source : jta.org

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi