Artiste juive : Rachel Louise Brown et le mouvement Brownien

Actualités, Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Artiste juive : Rachel Louise Brown

Le mouvement Brownien

Rachel Louise Brown, "Simulations", Crane Kalman Brighton, U.K., automne 2020

Avec "Simulations" l’artiste photographique britannique concentre son regard sur l’image de la Floride en tant que terre d’évasion, de divertissement et de sensations fortes, symbole du rêve américain.

Traversant ses territoires de divertissements telles que le parc Disney, le zoo de Palm Beach, Fright Nights, The Breakers etc. la créatrice, de manière expressionniste, souligne par contrepoint l'aspect frelaté de telles parodies de rêve.

Brown capture selon une vision intentionnellement objective ces points de repère de la consommation ludique en un corpus original et convaincant. produit de 2014 à 2018 pendant une résidence d’artiste du Palm Beach Photographic Center.

L'artiste observe le monde comme une scène aussi étrange qu'inquiétante. Faisant parfois appels des inconnus pour peupler ses images ou simplement en créant une emphase dérisoire à ce qui tient du décor, cette mise en abîme souligne ce que cache l'évasion et l'illusion.

L'apparence n'est plus qu'une plaisanterie ou une angoisse. Des trou se font dans les cathédrales de plaisirs factices dont la photographe souligne les anomalies de leur rotonde. Inutile de faire le siège de la réalité : elle se perd dans un champ de ruine par effet de leurres et de fétiches frelatés.

Artiste juive : Rachel Louise Brown

Artiste juive : Rachel Louise Brown

 

JPGP

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi