Artiste juive : Hadas Golan, évanscences et présences

Actualités, Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Golan Hadas Jerusalem, à partir du 27 juin.

Hadas Golan : évanescences et présences

"Zabriskie Point" : Inbal Mendes Flohr hosts Hadas Golan, Arts Cube Artists Studion, Jerusalem, à partir du 27 juin.

Golan Hadas Jerusalem, à partir du 27 juin.

Golan Hadas à  Jerusalem, à partir du 27 juin.

Hadas Golan a créé un monde très particulier au moyen de matériaux doux et cotonneux.

Ces matières sont mises au service d'installations subtiles qui jouent avec les concepts de rêve et de genre pour les réviser.

Tout est étrange, mystérieux, surprenant et drôle. Des éléments humains de diverses "couleurs" jaillissent de nuages blancs là où tout se renverse dans une sorte de paradis perdu ou retrouvé. Les faux-semblants et artifices retiennent parce qu’ils le renouvelle notre appétit de voir, de comprendre un inconnu qui souvent est fabriqué de toute pièce (avec des poupée) mais que Hadas Golan revisite.

Rien ne retient de rentrer dans l’image. Elle devient tableau d’un genre particulier. Il saute aux yeux, jette de plain-pied dans le rêve. Si bien que l’invisible subjugation technique facilite l’accès à l'ailleurs par accentuation de la force de la création.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi