Artiste juif : Matan Ben-Tolila, voyages, voyages

Actualités, Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Artiste juif : Matan Ben-Tolila, voyages, voyages

Matan Ben-Tolila : voyages, voyages

 

Matan Ben-Tolila, "Cat Steps", Noga Galerie, Tel Aviv, mars 2021

 

"Loin d’ici se trouve un espace infini, merveilleux, enchanté, mystérieux, sombre. Je suis attiré là-bas à chaque fois à nouveau." écrit Matan Ben-Tolila. D'où les voyages imaginaires de celui qui ne cesse de partir trouver son "lieu" : "Quand je suis là, il n’y en a pas ici. Quand je suis ici, je pense y retourner" ajoute-t-il d'où sa recherche d'un portail, d'un vortex, d'un passage vers un pays rêvé.

 

A travers son filet de camouflage, le créateur regarde l'espace où parfois un avion sans pilote zèbre l'azur. D'où ses dérives "Quelque part / Au-dessus et au-delà. / En croisière". L'artiste s'y sent comme à l'envers là où une verrière laisse accès aux coordonnées d'une orientation où tout est possible.

 

"J’envoie un signal à ma base d’attache – quelqu’un peut-il m’entendre?" demande encore celui dont le travail devient un moyen d'aller toujours plus profond et plus loin. Certes il existe à de tels déplacements des dangers car des tigres veillent. On risque de ne jamais revenir. Mais la tentation demeure car la beauté est ici. C'est à dire là-bas.

 

Néanmoins le créateur après chaque retour retrouve aussi chez lui son monde plein de vie, de vitalité, de mouvement. Si bien que là-bas n'est pas forcément ailleurs ; il est là où les fleurs banales d’althéa, qu'il a regardées  des milliers de fois en conduisant sa voiture sont tout autant des lieux de beauté inaltérable.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi