Artiste juif : Jossef Krispel incertitudes programmées

Actualités, Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Artiste juif : Jossef Krispel incertitudes programmées

Jossef Krispel :  incertitudes programmées

Comme il l'écrit lui-même, Jossef Krispel  cherche à "peindre à nouveau tout, sans hiérarchie, comme un index d’informations concises." Dans sa série de peintures vibrantes intitulée Make Up, il  créé des fragments d’images qui ont perdu tout semblant d’appartenir à l’ensemble duquel ils ont été retirés. Quant à ses portraits ils sont là pour transformer la figuration en vision.

 

L'artiste reste un marginal qui tord le cou à la maladie de la matérialité comme à celle de l’idéalité. L’image chez lui est à la fois un parfait contre-feu mais aussi un incendie suprême face à ce qui nous fascine habituellement sans besoin d’interprétation.

 

Ici le voyeur est obligé de reconstruire son champ de vision.  Pour le réveiller l'artiste propose des suites de cohérences défaites où tout recommence. En noir et blanc ou en couleur, le monde se diffracte mais toute une logique y rampe. Preuve que ce qu’on prend pour habituel désordre n’est qu’apparence.

L’artiste le recompose entre expressionnisme et impressionnisme particuliers. Il secoue le voyeur sans pour autant faire usage de violence. Il se contente de diffractions révélatrices là où les détails donnent paradoxalement des ouvertures à la vue d’ensemble. Le créateur joue de dislocations, d'absorptions et de métamorphoses.

Artiste juif : Jossef Krispel incertitudes programmées

Artiste juif : Jossef Krispel incertitudes programmées

 

JPGP

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi