Artiste juif : Décès du photographe Franck Horvat l'outsider, in memoriam

Actualités, Artistes, Culture - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
photographe juif est mort Franck Horvat

Franck Horvat l'outsider, in memoriam

Celui qui a défini la photographie comme "l’art de ne pas appuyer sur le bouton" vient de nous quitter. Né en 1928 à Abbazia à l'époque italienne, dans une famille juive originaire d’Europe centrale, il a  évolué dans plusieurs domaines : photographies de mode, photojournalisme, portraits, paysage et sculpture.

Faisant sienne la définition de Baudelaire selon laquelle l'imagination est "une faculté quasi divine qui perçoit tout d’abord, en dehors des méthodes philosophiques, les rapports intimes et secrets des choses, les correspondances et les analogies » il va devenir un franc-tireur et un novateur.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il vit à Lugano et à quatorze ans, échange sa collection de timbres contre un Retinamat 35 mm, puis , il étudie l’art à l’Academia di Brera, travaille pour une firme de publicité et collabore comme photographe free- lance à des magazines italiens.

En 1950, il rejoint Paris, y fait la connaissance de Henri Cartier-Bresson qui va l'influencer pour la richesse de contenus de ses photographies et l’art du cadrage et de la construction de l’image.

Puis il commence à sillonner le monde et ses photographies sont publiées par Life, Picture Post, Réalités, Match, Picture Post, etc..

En 1955, l’une d’elles est sélectionnée pour l’exposition célèbre Family of Man, au MoMa, Musée de New York. S'en suit une collaboration avec des magazines de mode en privilégiant la lumière naturelle. Il en devient une des stars et reste le premier à shooter une femme enceinte nue.

Il rejoint ensuite Magnum et s’essaie aussi au cinéma et à la vidéo dont un triptique sur New York. Il interview aussi ses amis photographes; Doisneau, Boubat, Mario Giacomelli, Josef Koudelka, Don McCullin, Sarah Moon, Marc Riboud, Jeanloup Sieff et Joel-Peter Witkin et Helmut Newton et réunit ces entretiens dans son livre 'Entre vues".

Il est l’un des premiers artistes à expérimenter la photographie numérique. Grâce à Photoshop, il assemble des parties de photographies prises à des moments divers, sur des lieux variés. Ce procédé produit des effets curieux, bizarres et crée une oeuvre polysémique. Ses publications de livres se multiplient et de nombreuses expositions.rétrospectives sacralisent cet « outsider de la photographie ».

Grâce au cadrage, à l’uniformisation des objets et des espaces à un format, grâce aussi à leur extraction du contexte originaire, Horvat aura libéré l'image pour lui offrir une autonomie par rapport au réel afin qu'elle signifie quelque chose d’autre ou de plus. Et il sut accorder l'importance au hors-champ selon sa doxa : " La seule chose qui éveille l’imagination est ce qu’on ne montre pas, ce qui est en dehors du cadre".

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi