Des manifestants arabes contre le patriarche grec qui a vendu des terres aux Juifs

Actualités, Contre la désinformation, International, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des manifestants arabes contre le patriarche grec qui a vendu des terres aux Juifs

Des centaines de chrétiens grecs orthodoxes ont manifesté samedi à l'entrée de Bethléem contre le patriarche Théophile III de Jérusalem, le qualifiant de "traître" et  tentant même de l'empêcher d'entrer dans l'église de la Nativité.

L'église orthodoxe grecque célèbre le jour de Noël le 7 janvier.

Les manifestants accusent le patriarche de corruption dans l’administration des terres de l'église et la vente aux Juifs de vastes étendues de biens immobiliers dans l'ouest et l'est de Jérusalem.

L'église a été accusée à plusieurs reprises au cours des deux dernières décennies de vendre ses droits de location sur Jérusalem à des investisseurs juifs israéliens, y compris, en août 2016, à Rehavia, l'un des quartiers les plus prestigieux de Jérusalem. Les droits seront officiellement transférés en 2050, lorsque le bail du Fonds national juif sur le terrain expirera.

Le patriarche Irenaios Skopelitis, prédécesseur de Théophile III

Le patriarche Irenaios Skopelitis, prédécesseur de Théophile III

Parmi les offres qui ont provoqué le plus grand ressentiment parmi la population arabe, il y a eu la vente de trois grands bâtiments dans la zone de la porte de Jaffa à Jérusalem au groupe Ateret Cohanim, à travers des sociétés enregistrées à l'étranger.

Cette affaire a été conclue par le Patriarche Irenaios, qui a été par la suite renvoyé par l'Église et remplacé par Théophile III. L'Eglise a demandé à la Cour suprême israélienne d'annuler la vente sur la base des révélations de corruption de son propre chef disgracié. (voir notre article http://www1.alliancefr.com/actualites/israel-jerusalem-eglise-expropriation-6059657)

Il était hier convenu que Théophile III dirigerait la messe de minuit en l'église de la Nativité, à laquelle assisterait le président de l'Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas. Mais Abbas avait annoncé qu’il ne participerait pas au dîner traditionnel organisé par le patriarche, en reconnaissance de la protestation, et à la demande de nombreux Arabes chrétiens de boycotter le patriarche.

Les forces de sécurité de l'Autorité palestinienne ont empêché les manifestants de s'approcher du convoi du patriarche et ont installé ce dernier dans un véhicule de camouflage, plutôt que dans une voiture de fête, comme c'est la coutume. Une source de l'Autorité palestinienne a déclaré à Ha'aretz: "Nous défendons Noël, pas le patriarche."

Source : The Jewish Press

Copyright: Alliance

Cet article ne peut être repris par aucun autre média ni radio, ni presse écrite ni presse numérique sans l'autorisation de la direction.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi