L' apologie du terrorisme continue, des sanctions vont être prises.

Actualités, Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation, International - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Alliance Sammy Ghozlan préisent du BNVCA

 

 

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L' ANTISEMITISME
8 Boulevard Saint Simon 937I00 Drancy
Le Président
Sammy Ghozlan
0177384944Le 12/1/15

Le BNVCA déplore que dans certains établissement scolaires des lycéens et des lycéennes aient refusé de s'associer aux hommages rendus aux victimes des terroristes islamo djihadistes.
Le BNVCA considère que "mal nommer les choses ajoute aux malheurs du monde".

Nombreux sont nos correspondants qui sont choqués d'entendre dire et répéter en préambule des déclarations officielles que ce sont les musulmans qui sont les premières victimes de ces attentats au cours desquels des policiers français , des journalistes français , des juifs français ont été lâchement assassinés par des individus qui se revendiquent de l'Islam ,commettent leurs crimes au nom de Allah Akbar,pour venger leur prophète ,et récitent leur prière avant de passer à l'acte.

Le phénomène de contestation manifesté par certains jeunes ou moins jeunes, l'adhésion d'autres individus aux actes djihadistes, par voie d'internet, et sur les réseaux sociaux, constituent le délit d'apologie du terrorisme qu'il faudra réprimer sans délai.

Le BNVCA a plusieurs fois constaté qu'après les attentats commis par Ben Laden puis Fofana, puis,Merah, puis Nemouche, nombreux se sont identifiés à ces islamo terroristes, les ont célébrés, traités en héros, imités, admirés , comme ils le font aujourd'hui pour les djhadistes qui ont assassiné les journalistes de Charlie Hebdo, les policiers,et les clients juifs d'Hypercasher.

Le BNVCA demande que des sanctions administratives et pénales soient prises d'initiative par la Ministre de l'Education nationale, et les parquets compétents en raison des lieux où ces faits sont commis et constatés.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi