Antisémitisme : un élu de la mairie de Montpellier célèbre son anniversaire avec un gâteau nazi

Actualités, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Un fonctionnaire français célèbre son anniversaire avec un gâteau nazi.

UN RESPONSABLE FRANÇAIS CÉLÈBRE SON ANNIVERSAIRE AVEC UN GÂTEAU NAZI
LE CENTRE WIESENTHAL DEMANDE SA DESTITUTION

Djamel Bouzaam, élu à la mairie de Montpellier (Hérault), a récemment posté sur Twitter: "J'ai passé une belle journée avec ma famille, musique, nourriture dans la maison de mon ami SS ..."

Le Centre Simon Wiesenthal appelle la Coalition européenne des villes pour le racisme (ECCAR) à établir et à maintenir une liste de surveillance des «bigots racistes notoires qui détiennent un statut ou une plateforme municipale» après qu'un membre du conseil municipal a publié une photo célébrant son anniversaire avec un gâteau nazi. 

Djamel Bouzaam, élu à la mairie de Montpellier (Hérault), a récemment publié sur Twitter: «J'ai passé une belle journée avec ma famille, de la musique, de la nourriture dans la maison de mon ami SS, puis mon gâteau d'anniversaire est arrivé, un cadeau de ma part. SS ami ... "

Le gâteau est décoré d'une croix gammée.

Dans une lettre à Benedetto Zacchiroli, président des 158 municipalités membres de l'ECCAR, le directeur des relations internationales de Wiesenthal, M. Shimon Samuels, a attiré l'attention sur le comportement de Djamel  Bouzaam.

Selon le Bureau national français pour la vigilance contre l'antisémitisme, le BVNCA  Djamel Boumaaz a déjà été condamné à une amende pour ses nombreuses «quenelles» -

Une action interdite par la loi en France, rapporte Weisenthal. En outre, il avait également été sanctionné pour avoir déchiré un drapeau  du mouvement LGBT hissé par la municipalité de Montpellier lors de la Journée internationale contre l'homophobie.

Samuels a demandé à l'ECCAR "de condamner Djamel Boumaaz et d'exhorter le maire de Montpellier à prendre des mesures pour le destituer de ses fonctions municipales", ajoutant "en tant que partenaire officiel, nous proposons que l'ECCAR dresse une liste de surveillance des bigots racistes notoires statut municipal et des plates-formes. "

Cette lettre a été partagée avec Katharina Von Schnurbein, coordinatrice de la Commission européenne pour la lutte contre l'antisémitisme.

 

Vos réactions

  1. jacquesgal@free.fr'Jg

    Banalités a la française ! Il y a encore tous les votes dans toutes les instances internationales contre l état Juif ,et les geobbels de la désinformation que sont les journaleux francouillons !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi