Antisémitisme : des croix gammées taguées sur le portrait de Simone Veil à Paris

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Des portraits de Simone Veil, peints par un artiste sur des boîtes aux lettres du XIIIe arrondissement de Paris, ont été tagués de croix gammées

Des portraits de Simone Veil, peints par un artiste sur des boîtes aux lettres du XIIIe arrondissement de Paris, ont été tagués de croix gammées.

«Honte à celui qui, abject, a défiguré d'une croix gammée mon hommage à Simone Veil, rescapée de la Shoah.» Ces quelques mots légendent la photo publiée par Christian Guemy, dit C215, sur son compte Instagram. Ce «street artist» avait peint le portrait de Simone Veil, sur les boîtes postales de la mairie du XIIIe arrondissement de Paris, à l’occasion de sa panthéonisation.

Des portraits de Simone Veil, peints par un artiste sur des boîtes aux lettres du XIIIe arrondissement de Paris, ont été tagués de croix gammées

Des portraits de Simone Veil, peints par un artiste sur des boîtes aux lettres du XIIIe arrondissement de Paris, ont été tagués de croix gammées

 

«Quelle lâcheté... il est grand temps de se dresser contre la montée de l'antisémitisme en France», a ajouté Christian Guemy, faisant part de son indignation sur le réseau social.

Ces tags antisémites s’ajoutent à celui découvert ce week-end sur la devanture d’un restaurant Bagelstein à Paris. «Juden», «juif» en allemand, était inscrit à la peinture peinture jaune, référence aux inscriptions antisémites apposées par les nazis sur les commerces juifs en Allemagne.

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé qu’une plainte allait être déposée. Elle dénonce un acte «lâche et abject» sur Twitter.

«Salir la mémoire de Simone Veil, c’est salir la République. Je viens de m’entretenir avec Christian Guemy : je partage son indignation et sa colère. Tout est mis en œuvre pour que cet acte infâme ne reste pas impuni », a quant à lui signalé le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi