Antisémitisme : Séance photo de lingerie au sein de la Grande Synagogue en Roumanie

Actualités, Alyah Story, Antisémitisme/Racisme, Israël - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Constanta, photos scandaleuses dans la grande synagogue de Roumanie

PHOTOS DE LINGERIE PRISES DANS L'ANCIENNE SYNAGOGUE DÉLABRÉE DE ROUMANIE

Construite dans le style mauresque au début du XXe siècle, la synagogue ashkénaze de la ville côtière roumaine présente de multiples arches et un dôme majestueux, ce qui en fait l’un des bâtiments les plus remarquables de ce type en Europe de l’Est.

C'est certainement son architecture qui a attiré le photographe pour une séance photo pour le moins surprenante dans un tel lieu.

En effet, une  séance photo de lingerie a eu lieu à l'intérieur de cette Grande Synagogue de Constanta et les  photos  ont été diffusées en ligne.

On peut y voir une jeune femme en sous-vêtement au milieu des ruines d'une synagogue délabrée en Roumanie ce que apprécie guère les activistes qui tentent de préserver l'héritage juif.

Scandaleux" déclare Maximillian Marco Katz, responsable de l'organisation "Surveiller et combattre l'antisémitisme en Roumanie", a écrit mardi sur Facebook. «Dans n'importe quel autre pays d'Europe, un tel bâtiment aurait été restauré il y a longtemps. Pourquoi pas en Roumanie? "

Le photographe, identifié uniquement par CvRshoots sur le site Web d’ Info Sud-Est , a déclaré au site de presse qu’il avait obtenu l’autorisation de certains travailleurs de la région. Il a retiré les photos hors ligne après les manifestations.

Il avait desservi la petite communauté juive de Constanța dans les années 1990 mais était en ruine à mesure que la communauté se rétrécissait. La communauté juive de Constanța, qui possède l'immeuble et a récemment embauché une société de gestion d'actifs censée la rénover, a également protesté contre l'utilisation de l'immeuble pour la séance photo, a rapporté Info Sud-Est mardi.

«Nous sommes outrés. Personne ne leur a donné son consentement. Ils l'ont eu frauduleusement », a déclaré Sorin Lucian Ionescu, président de la communauté juive de Constanța.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi