L'explosion de Beyrouth est liée à une banque du Hezbollah

Antisémitisme/Racisme, Contre la désinformation - le - par .
Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest
Le cargo général Rhosus passant à Istanbul le 30 juillet 2011. Le navire a ensuite été abandonné à Beyrouth et a coulé en 2018. La cargaison, arrimée dans un entrepôt voisin, a provoqué l'explosion de Beyrouth en 2020. Photo: Frank Behrends via Wikimedia Comm

Le nitrate d'ammonium derrière l'explosion de Beyrouth est lié à une banque du Hezbollah
Le propriétaire chypriote du navire qui a amené les explosifs au port de Beyrouth en 2013 aurait contracté un prêt de 4 millions de dollars auprès d'une banque accusée de blanchir des fonds pour le groupe terroriste libanais.

L'explosion massive qui a eu lieu à Beyrouth le 4 août dernier a été attribuée à un cargo, le Rhosus, qui est arrivé dans le port de la ville en 2013 avec 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium.

Le propriétaire du Rhosus est désormais lié à la banque libanaise utilisée par le Hezbollah, selon une enquête menée par Der Spiegel sur le crime organisé et la corruption.

L'explosion de Beyrouth a tué 172 personnes, en a blessé 6 000 et en a laissé 300 000 sans abri.

Alors que les médias ont identifié le propriétaire du navire comme étant Igor Grechushkin, un ressortissant russe, selon le rapport publié par Der Spiegel vendredi, ce n'est pas Grechushkin qui était propriétaire du Rhosus, mais un homme d'affaires chypriote nommé Charalambos Manoli, qui est lié à la banque libanaise utilisée par le Hezbollah.

De plus, selon le rapport, une partie du nitrate d'ammonium du port de Beyrouth a disparu avant l'explosion massive.

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A voir aussi